L’ONG GEPECO présente au public les résultats de ses études sur les feuilles de manioc séchées et conditionnées

0
101

Kinshasa, le 8 juin 2021 (ACP).- Le coordonnateur national de l’ONG Groupe d’études et de planification environnementale du Congo (GEPECO), Mbonkembe Max-Oscar a présenté au public, mardi à Kinshasa, les résultats de ses études sur les feuilles de manioc séchées et conditionnées devant plusieurs invités du monde des affaires et du secteur scientifique.

Il a indiqué que ce résultat est le fruit des études sur la transformation des légumes tels que les feuilles de manioc, les fougères et le gombo qui, une récoltés se détruisent facilement après la saison de la moisson, faute de moyens de transports ainsi que d’une bonne conservation.

Pour M. Mbomkembe, c’est grâce à la transformation qu’un produit peut garder son état initial. La conservation n’est qu’une partie remise d’un produit s’il est bien gardé. Aussi, a-t-il encouragé cette pratique de  transformation qui, selon lui, est une valeur ajoutée dans l’agriculture.

Aux scientifiques, il leur a demandé d’encourager cette pratique et de pousser loin des recherches, afin de booster l’économie nationale et créer des entrepreneurs nationaux capables de fournir des emplois aux jeunes.

Il a par ailleurs rappelé, l’immense richesse que regorge la RDC à travers ses immenses forêts qui donnent la facilité aux agriculteurs de pouvoir semer et récolter le fruit de leur semence.

Pour rappel, l’ONG « GEPECO » est créée depuis 2009. C’est une structure regroupant en son sein des scientifiques, des experts, des routiniers, et des techniciens qui mettent leur intelligence à contribution, pour contribuer, tant soit peu, à la résolution de divers problèmes sociaux des populations congolaises. ACP/GGK