Le ministre des Hydrocarbures pour le Dégazage du Golfe de Kabuno dans le lac Kivu

0
87

Kinshasa, 09 juin 2021 (ACP).- Le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, séjourne depuis lundi à Goma, dans le Nord-Kivu, à la tête d’une équipe des scientifiques comprenant le Français Michel Halbwachs, directeur général  de l’entreprise choisie pour le dégazage du golfe de Kabuno ainsi que le volcanologue congolais Kasereka Mahinda, en vue de mener urgemment une étude sur le dégazage de ce Golf dans le lac Kivu.

Selon le ministre des Hydrocarbures, cette étude est l’une des priorités du gouvernement de la République en vue d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, après l’éruption du volcan Nyiragongo qui a causé plusieurs dégâts matériels dans la ville de Goma contraignant des milliers d’habitants à abandonner leurs maisons.

Cette démarche entre dans le cadre des initiatives prises par le gouvernement de la République pour prévenir d’autres catastrophes naturelles dans cette partie du pays.

Le lac Kivu présente une forte teneur de gaz méthane (57 milliards de mètres cubes) accumulé dans le fond de l’eau et qui représente un réel péril pour les populations environnantes, à l’instar de ce qui est déjà arrivé aux lacs Nyos et Monoun (Cameroun en 1984 et 1986 faisant 1.746 décès) et Dieng (en 1974 en Indonésie).

Hormis cet aspect sinistre, le lac Kivu possède un énorme potentiel énergétique en raison de la présence du gaz carbonique en plus du gaz méthane. Le dioxyde de carbone se situe à moins de 20 mètres de la surface, en cas d’éruption volcanique, les conséquences risquent d’être incalculables.

Ce dégazage du gaz carbonique à dimension industrielle s’avère donc indispensable pour la production de l’énergie électrique. ACP/Fng/ODM/KJI/JFM