Le Vice-premier ministre Lihau pour une administration publique au service du public

0
397

Kinshasa, 11 juin 2021 (APC).- Le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique, modernisation de l’administration publique, innovation du service public, Jean- Pierre Lihau a enjoint les secrétaires généraux de l’administration publique à mettre en place une administration de qualité  au service public dans leurs secteurs respectifs, au cours d’une rencontre qu’il a eue jeudi, avec ces hauts cadres du pays au salon rouge de l’hôtel du gouvernement à Gombe.

Le vice-Premier ministre Lihau qui leur a demandé notamment à  mettre en œuvre des réformes sectorielles pour améliorer les conditions de travail des agents de l’Etat, les a également exhorter à intérioriser la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo d’une administration publique au service du peuple.

« Cette réforme voulue par le Président de la République, concerne aussi la modernisation de l’appareil administratif,  la maîtrise et le rajeunissement des effectifs », a-t-il ajouté, avant de rappeler que l’administration est un pilier stratégique du développement d’un État moderne.

Dans son diagnostic du travail, le vice-Premier ministre Lihau a relevé le disfonctionnement qui mine l’administration publique.

Il s’agit notamment de l’obsolescence des textes et règlements régissant les agents de l’Etat, l’absence d’un régime efficace de protection sociale et la mauvaise définition des missions des ministères entrainant un chevauchement des compétences et la redondance des structures et des prestations.

Il a également constaté qu’il y a un personnel pléthorique dont le profil ne correspond pas toujours aux exigences du poste, un  déficit d’éthique professionnelle et des antivaleurs ainsi que l’existence d’un système opaque et inégalitaire d’attribution des primes et l’absence d’une politique salariale motivante et incitative.

Il a aussi relevé la gestion déficiente des ressources humaines, la problématique des arrêtés ministériels ayant été octroyés sans discipline administrative ainsi que la disparité des traitements et des avantages de l’administration publique.

La maîtrise des effectifs, un des défis majeurs du vice-Premier ministre Lihau

La maîtrise des effectifs de l’administration publique est parmi les défis majeurs à surmonter pour l’amélioration des conditions sociales et de travail des agents de l’Etat, a indiqué le vice-Premier ministre Lihau.

Pour lui, le rajeunissement progressif du personnel, la mise à la retraite honorable, l’amélioration des conditions de travail des agents de l’Etat et la gestion rationnelle de carrière des agents de l’Etat selon  les standards universels ainsi que la matérialisation et l’informatisation progressive de l’administration publique, constituent également sont cheval de bataille.

« Nous nous devons innover afin d’épingler la dimension  accueil des usagers du service public. Il permet de voir si on est en face d’une administration sérieuse oui ou non »,  a-t-il dit ajoutant  qu’il faut moderniser, principalement à l’intérieur du pays au niveau des administratifs inférieurs en construisant jusqu’au niveau des provinces au moins un immeuble devant abriter les services administratifs.

Parlant de sa mode gestion des ressources humaines, il a fait savoir qu’il a déjà instauré un système de dialogue social à tous les niveaux pour résorber certaines crises au sein de la Fonction publique.

Tout en soulignant qu’il accorde une place de choix aux partenaires sociaux, il a fait savoir que  ce dialogue a permis de réunifier les deux factions de l’ intersyndicale nationale de l’administration publique  (INAP) pour une paix durable qui conduira dans les prochains jours aux élections syndicales à la Fonction publique.

ACP/CLT/nig