Sahel : vers la fin de l’opération Barkhane

0
159

Kinshasa, 11 juin 2021 (ACP).- Le président français, Emmanuel Macron, a annoncé jeudi que  la « transformation » de l’opération Barkhane au Sahel va passer par la fermeture de bases de l’armée française et par la priorité donnée à la lutte contre les djihadistes par les forces spéciales, ont rapporté vendredi, les médias internationaux.

La lutte contre le terrorisme sera faite « avec des forces spéciales structurées autour de (l’opération) Takuba avec évidemment une forte composante française – avec encore plusieurs centaines de soldats – et des forces africaines, européennes, internationales », qui « aura vocation à faire des interventions strictement de lutte contre le terrorisme », a précisé le président français au cours d’une conférence de presse.

Le président français Emmanuel Macron a également déploré que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ait « reconnu » le colonel Assimi Goïta comme président de la transition au Mali, après un deuxième putsch, y voyant une « mauvaise jurisprudence » pour l’Afrique.  « La décision que la Cédéao a prise de reconnaître un putschiste militaire six mois après lui avoir refusé ce droit crée une mauvaise jurisprudence pour les Africains eux-mêmes (…) pour la Cédéao elle-même et par le précédent que cela crée chez beaucoup de voisins », a souligné en substance le président français. ACP/CLT/nig