Tshopo : vers la réparation des victimes de la guerre de 6 jours à Kisangani

0
242

Kisangani, 11 juin 2021 (ACP).- La Ministre Provincial du genre dans la Tshopo, Albertine Likoke, représentant le Gouverneur a.i Maurice Abibu Sakapela Bin Mungamba au 21ème anniversaire des victimes de guerre de 6 jours dans la commune Makiso, a rassuré aux victimes l’accompagnement du gouvernement provincial pour leur indemnisation.  « Ma présence à cette cérémonie commémorative, c’est de rassurer à la population boyomaise et la population de la Tshopo que le Gouverneur a.i Maurice Abibu Sakapela veut accompagner les victimes de la guerre de 6 jours pour la réparation par rapport à ces crimes qui se sont commis dans la ville de Kisangani, parce qu’il y a eu mort d’hommes, il y a eu destruction des maisons et des biens des gens », a fait savoir Albertine Likoke, expliquant que, avec cette réparation, on ne va pas ressusciter les morts .

Et d’ajouter : « c’est juste sur le plan psychologique, moral, qu’on sache que ce n’est pas bon, la guerre n’est pas une bonne chose. C’est dans ce combat que la Tshopo comme institution a le devoir d’accompagner pour que la population plus particulièrement les victimes trouvent gain de cause par rapport à leurs droits », a-t-elle laissé entendre.

Pour sa part, le président Bernard Kalombola Lisenja Bogota qui s’est confié à la presse, a expliqué que l’association dénommée « Fonds de solidarité des victimes de guerre de 6 jours de la grande Orientale », a été créée le 27 juillet 2007. Son but est de revendiquer les droits des victimes. « Nous ne voyons pas clair dans cet argent des victimes du fait qu’il est tombé entre les mains d’autres personnes », alerte Kalombola Lisenja, révélant ainsi qu’il reste encore un montant d’un million ( 1.000.000 USD) de dollars américains dans le budget 2020.

En outre, il a lancé un message de mobilisation à la population de la Tshopo afin d’apporter un soutien total à la vision du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, réclamant ainsi la création d’un tribunal spécial pouvant juger le Rwanda au regard des crimes commis à Kisangani. Il a enfin, au nom de ses paires, remercié le député national élu de Kisangani, Simene Wa Simene pour son accompagnement dans cette lutte.

Rappelons que cette guerre de 6 jours avait opposé les armées Ougandaise et Rwandaise du 5 au 10 juin 2000 et avait fait des milliers de morts à Kisangani, chef-lieu de l’ex- province-Orientale à l’époque. ACP/CLT/nig