Ituri : lancement  de la  campagne de promotion de prise en charge des structures sanitaires privées contre le paludisme

0
206

Bunia,  12 juin 2021 (ACP).- Le gouverneur militaire de l’Ituri, le Lt général Luboya N’kashama Johnny, a présidé  vendredi pour la première fois la cérémonie officielle du lancement de la campagne de promotion pour la prise en charge des structures sanitaires privées contre le paludisme.

Dans son mot de circonstance,  le  Chef de division provinciale de la Santé,  Dr Louis Tchulo a indiqué qu’une grande majorité de  malades sont reçus dans les structures médicales privées, précisant que ces derniers sont soignés malheureusement avec des antipaludéens de  mauvaise qualité,  d’où la nouvelle stratégie d’associer  dans cette lutte contre le paludisme, les structures sanitaires privées pour la prise en charge médicale efficace en collaboration avec SANRU ASBL.

Cette  organisation non gouvernementale met en œuvre des activités de lutte contre le paludisme dont la distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée (MILD)  et la prise en charge du paludisme, a-t-il  fait savoir.

Dans le même ordre d’idée,  le Coordonnateur provincial du Programme de lutte contre le paludisme, Dr Lonema Vajeru, a souligné que les objectifs de cette campagne consistent notamment à susciter la contribution du secteur privé dans la prise en charge d’abord, et ensuite améliorer la couverture en prise en charge du paludisme par la fourniture de services de qualité aux consommateurs,  afin d’améliorer l’accès à des moyens de diagnostic et de traitement de qualité à des prix accessibles pour réduire d’ici 2030 des cas de morbidité liés au paludisme.

Le Lt général Luboya N’kashama a déclaré que le paludisme est la première cause de la morbidité des femmes enceintes,  recommandant à la population de la province de l’Ituri de toujours se faire consulter dans des structures médicales les plus proches pour se faire soigner correctement contre le paludisme.

Par ailleurs,  a-t-il  fait savoir,  grâce à l’implication du Commandant suprême des Forces Armées de la République et de la Police nationale congolaise,  Félix Tshisekedi Tshilombo qui a permis pour que cette activité puisse avoir lieu dans la sécurité pendant cette période de l’état de siège dont la mission lui assignée c’est le retour progressif de la paix,  a conclu l’autorité provinciale. ACP/Fng/Fmb