JDH renforce les capacités des journalistes sur la couverture médiatique sensible au genre

0
126

Kinshasa, 12 Juin 2021 (ACP).- Treize (13)  journalistes dont 9 femmes et 4 hommes issus des différents organes de presse ont été outillés vendredi à Kinshasa au siège de l’ONG internationale «Journalist for human Right DR Congo(JDH)»  sur «le journalisme des droits humains et la couverture médiatique sensible au genre».

M. Trésor Mpanda, un des spécialistes en droits humains de JDH qui intervenait sur «les médias des droits», a relevé 5 éléments essentiels qui doivent être pris en compte pour le respect des droits de l’homme dans le traitement des informations. Il s’agit de la participation, la responsabilisation, la non-discrimination, l’émancipation et le lien avec les droits de l’homme.

Appuyé par l’une de leurs spécialistes en genre qui a mis un accent particulier sur le respect du genre  dans l’élaboration du traitement des articles liés à ce concept.

Pour sa part, Elda Along, une des formatrices de JDH,  a demandé aux journalistes de se doter d’un esprit critique  lorsqu’il se trouve devant un sujet d’article qui aborde plusieurs angles.

Dans son intervention sur  les techniques journalistiques, Mme Along a démontré quelques règles d’or pour une bonne écriture notamment, construire des textes simples, écrire pour être compris par tous, les verbes d’actions, éviter les périphrases, relire et corriger  les erreurs d’orthographe.

Les avis des journalistes pendant la formation

Pour Mlle Naomie Kapinga, journaliste à la Radio 7,  cette formation a été beaucoup plus pratique que théorique. Tous les modules enseignés révèlent d’une grande importance dans le traitement, la collette et la diffusion de nos articles. Elle a fait savoir que cette formation lui a permis de mieux comprendre la mission du journalisme pour les droits humains  au Congo , le prérequis  qu’il faut avoir, les normes des médias des droits humains  avant de mettre un accent sur le genre dans la rédaction futures de ses reportages.

Pour  Hervé Mbuy, journaliste à l’Ouragan TV, cet atelier vient d’apporter  une contribution  à l’exercice de son métier de journaliste. «Il vient d’attirer  mon attention sur les droits humains, sur ma sensibilité, sur l’approche genre dans l’écriture de mes papiers», a dit M. Mbuy’. ACP/Fng/Zng/Fmb