Déogratias Mbilizi proclamé docteur en didactique des disciplines à l’UPN

0
299

Kinshasa, 13 juin 2021(ACP).- Le chef de travaux Déogratias Mbilizi  Mwisimbwa a été proclamé jeudi docteur en didactique des disciplines à l’Université pédagogique nationale(UPN), avec la mention «la plus grande distinction», à l’issue de la soutenance publique d’une thèse de doctorat intitulée : «Attitude des enseignants de Bukavu face à l’intégration des technologies de l’information et de la communication :contribution à l’optimisation de l’enseignement apprentissage de la géographie en 7ème année de l’éducation de base».

Déogratias Mbilizi a indiqué avoir mené cette recherche doctorale de didactique de l’informatique dans la ville de Bukavu , chef lieu de la province du Sud-Kivu, en mettant à  profit  la vaste réforme du système éducatif entreprise depuis quelques années et les observations  et échanges avec les différents acteurs de l’éducation en constatant les difficultés liées à l’attitude de l’enseignant face à l’usage des technologies qui demeure l’unique voie dans l’évolution du domaine de l’éducation mais aussi de la facilitation dans le processus de l’enseignement.

Cette étude dresse un état des lieux sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication(TIC) par les enseignants de géographie en 7ème année de l’éducation de base  et identifie les causes de cette non intégration et propose les voies et moyens informatiques susceptibles de faciliter aux enseignants qui développent  un  comportement de méfiance vis-à-vis de cette intégration .

Les résultats de cette étude doctorale ont révélé que les enseignants manifestent, dans leur esprit, une attitude négative face à l’intégration des TIC dans le processus.

Le récipiendaire a souligné la nécessité d’organiser  une série de formations ainsi que de sensibilisation qui seraient un atout pour que les enseignants comprennent et mettent en place un mécanisme afin de s’approprier le processus de changement.

La formation organisée en faveur des enseignants  en cette matière et l’amélioration des performances des apprenants  constituent, selon lui, un atout dans le changement des attitudes face cette réforme sans laquelle l’enseignement demeure chaotique.

Respect de la Loi cadre de février 2014

L’impétrant a recommandé  aux administrateurs dans cette recherche doctorale, à veiller au respect de la loi cadre de février 2014 qui stipule, notamment, l’utilisation des TIC et qui  propose l’accès à l’enseignement à distance.

Il est question de la nécessité de doter les écoles des matériels et équipements informatiques pour l’avancée de l’enseignement de la géographie qui aborde ces TIC.

Pour les écoles possédant les laboratoires informatiques, il a préconisé  l’établissement d’un dialogue entre tous les acteurs engagés dans le processus menant à l’intégration des TIC.

Il a aussi suggéré la création d’un poste de « conseiller pédagogique aux TIC » pour réfléchir sur les différentes manières d’éveiller ou de déclencher le changement chez les enseignants étant donné que ces derniers ont besoins d’une formation techno-pédagogique pour intégrer ces TIC dans les programmes de cours.

Le jury examinateur de cette thèse a été composé des professeurs Stanislas Ruguduka Baleke et Alphonse Masandi Milondo respectivement promoteur et co promoteur ainsi que des professeurs Eustache Banza Nsomwe et  Jean-Marcel Mbikayi Mpanya comme président et rapporteur du jury.

La séance académique a été présidée par le recteur de l’UPN, le Pr Simon Masamba. ACP/