Un étudiant de l’ISTM/Mbujimayi meurt lors des échauffourées avec la police

0
400

Mbujimayi, 14 juin 2021 (ACP).- Un étudiant de 3ème graduat en Gestion hospitalière de l’Institut supérieur des techniques médicales (ISTM) de Mbujimayi, atteint par une balle perdue, lors des échauffourées autour de l’institution, avec les éléments de la Police nationale congolaise est décédé ce lundi.

Plusieurs autres étudiants et un policier ont été grièvement blessés par des projectiles lancés dans tous les sens par les manifestants qui réclamaient la poursuite de la mi-session suspendue depuis vendredi dernier suite à la grève des enseignants qui réclamaient auprès de la direction générale  de l’institution, un traitement équitable de leurs émoluments.

Les étudiants en colère ont alors barricadé la voie publique et lançaient des pierres même aux passants, exigeant que les enseignants reprennent la surveillance dans les auditoires et voulant prendre d’assaut le bâtiment voisin du gouvernorat de province.

Certains membres du personnel contactés par l’ACP, affirment fustiger le fait que le directeur général calcule les frais de fonctionnement mensuel sur base d’un effectif irréel de 1170 étudiants alors que l’institution  en compte 2457. Cette augmentation du nombre des étudiants est consécutive à l’ouverture du 2ème cycle dans certaines filières ainsi que des nouvelles facultés.

Le calme est revenu en début d’après-midi sur le campus de l’ISTM, après l’intervention des éléments de la police qui gardent les installations de l’institution. ACP/Fng/CKM