ANAPI : restitution des résultats de ses investigations réalisées dans huit provinces de la RDC en décembre 2020

0
129

Kinshasa, 15 juin 2021 (ACP),-La directrice générale- adjointe de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI), Rose-Dorée Bokeleale a présenté lundi à Kinshasa aux délégués de la Présidence de la République, du cabinet du Premier Ministre ainsi que ceux des différents ministères, les résultats des enquêtes réalisées dans 8 (huit) provinces du pays en décembre 2020, sur les quatre indicateurs à savoir, la création d’entreprises, le paiement des taxes et impôts, le permis de construire et le commerce transfrontalier, a appris mardi l’ACP de cette agence.

Selon la source, cette rencontre a permis d’échanger des vues, non seulement, entre les différentes parties prenantes dont l’Office congolais de contrôle  (OCC), le Guichet unique de création d’entreprises, le ministère en charge de l’Urbanisme et Habitat, mais aussi de faire le point sur les différentes réformes mises sur pied dans les indicateurs concernés après des contraintes décelées sur le terrain.

Pour la directrice générale-adjointe Bokeleale, dans sa stratégie de suivi et évaluation des différentes mesures initiées par les services et ministères réformateurs, l’ANAPI, en tant qu’organe technique de l’Etat pour les questions  qui se rapportent à l’assainissement de l’environnement des affaires, et à la promotion des investissements au pays, a instauré un système des enquêtes d’impact et de satisfaction auprès des bénéficiaires de mesures prises.

Les enquêtes précitées  ont comme objectifs, non seulement de mesurer l’impact réel des mesures prises sur le terrain, mais aussi d’évaluer le niveau de satisfaction des bénéficiaires desdites réformes, ce, dans le but de consolider ce qui a été fait ou de proposer de nouvelles mesures susceptibles de rencontrer réellement les attentes et les aspirations des services », a déclaré Mme Bokeleale.

Les résultats des investigations réalisées dans les 8 (huit) provinces à savoir, Kinshasa, Tshopo, Kongo Central,  Nord et Sud-Kivu, Maniema, Kasaï Central et Grand Katanga, les ont permis de bénéficier des avantages découlent des différentes réformes initiées par l’Etat congolais au profit des investisseurs tant nationaux qu’internationaux.

Il s’agit de la  numérisation ; de la recherche de la dénomination sociale ; de l’informatisation du Registre du commerce (RCCM) et l’intégration du processus de déclaration d’embauche de l’Office national de l’Emploi (ONEM) au sein du Guichet Unique (GUCE) ; de la mise en réseau de tous les services intervenant dans le processus de création d’entreprise via le formulaire unique dématérialisé ; de la réduction des procédures de 4 (quatre) à 3 (trois) jours ; de la réduction du coût de création d’entreprise (SARL) de 120 (cent vingt) à 80 (quatre-vingt) USD du délai et du nombre de procédures nécessaires à la création d’entreprises. ACP/Zng/KJI/Thd