Le gouvernement appelé à créer des conditions favorables à la transformation locale des minerais

0
108

Kinshasa, 15 juin 2021 (ACP),- Le Centre Carter, une ONG internationale partenaire du gouvernement congolais sur les questions de gouvernance des ressources naturelles, a appelé le gouvernement à créer des conditions favorables à la transformation locale des minerais en République démocratique du Congo (RDC), indique un communiqué de presse de cette organisation reçu mardi à l’ACP.

Selon le communiqué, les conditions à mettre en place devront inclure, entre autres, la définition et la mise en œuvre d’une politique énergétique et des mesures d’industrialisation du pays, comme celles définies dans le Programme d’actions 2021-2023 du Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, et le code minier révisé qui inscrit l’obligation de traiter les minerais sur le territoire de la RDC en demandant à chaque titulaire de droit minier d’exploitation ou de carrière, d’élaborer et de mettre en œuvre son plan d’industrialisation relatif au traitement des produits miniers 3 , en vue notamment de leur transformation locale.

C’est dans ce cadre, poursuit le communiqué, que le Code minier a accordé aux titulaires des droits miniers ou de carrières, un délai de 3 (trois) ans pour se conformer à cette obligation.

Pour le Centre Carter, de manière pratique, la création d’un environnement favorable à l’industrialisation de la RDC, faciliterait la  mise en application des dispositions importantes, l’assainissement du climat des affaires  et les mesures incitatives au développement de l’industrie de transformation.

Le directeur de Programme gouvernance des industries extractives du Centre Carter en RDC, Fabien Mayani, note par ailleurs que durant  les 3 (trois) dernières années, peu de progrès ont été réalisés dans ce sens pour amorcer le processus de transformation locale, capable de donner de la valeur ajoutée aux minerais et promouvoir l’économie congolaise.

« Si certaines dispositions du code minier révisé sont sur une trajectoire positive de leur mise en œuvre, comme la signature des cahiers des charges de responsabilité sociétale dans certaines provinces, peu d’attention est accordée à la mise en œuvre du processus de transformation locale des minerais, qui constitue pourtant, l’un des principaux moyens par lequel l’économie congolaise et la population de la RDC peuvent tirer un bénéfice substantiel de l’exploitation minière », a souligné Fabien Mayani.

Pour lui, le code minier, 3 ans après sa révision, devrait être l’occasion pour le gouvernement congolais d’évaluer tous les défis et opportunités liés à la mise en œuvre des dispositions relatives au processus de transformation locale des minerais, et d’élaborer un plan cohérent assorti d’étapes et d’indicateurs du processus d’industrialisation du pays dans son ensemble.

Pour rappel, le Centre Carter est une organisation non gouvernementale à but non lucratif, qui aide à améliorer les conditions de vie des populations dans plus de 80 (quatre-vingt) pays par notamment, la résolution des conflits ; la promotion de la démocratie, des droits de l’homme et des opportunités économiques ainsi que la prévention des maladies  en améliorant les soins de santé mentale. ACP/Zng/KJI/Thd