Les aspects techniques et logistiques de la participation de la RDC à la Cop 26 analysés au ministère de l’Environnement

0
249

Kinshasa, 14 juin 2021 (ACP).- Le vice-Premier ministre en charge de l’Environnement et du Développement, Mme Eve Bazaïba a accordé, lundi, une audience dans son cabinet de travail à l’ambassadrice de la République Démocratique du Congo (RDC) auprès du Royaume Uni, de la Grande Bretagne et de l’Irlande du Nord, Marie Ndjeka, afin de discuter des aspects logistiques et  techniques pour la participation de RDC à la conférence des parties pour la lutte contre le changement climatique, la Cop 26.

« Je suis venue voir la patronne de l’Environnement de la RDC pour discuter autour des enjeux logistiques et techniques, éventuellement analyser dans quelle mesure nous allons contribuer en tant que pays membre à cette conférence », a indiqué Marie Ndjeka au sortir de l’audience.

La diplomate congolaise a par ailleurs indiqué que la RDC qui joue un grand rôle dans la lutte contre le réchauffement climatique, est déjà en retard par rapport aux préparatifs en prévision de cette conférence prévue du 1er au 12 novembre 2021 à Glassgow, au Royaume Uni.

La RDC doit continuer à jouer pleinement son rôle dans la lutte contre le réchauffement climatique et démontrer sa volonté de combattre le changement climatique, a-t-elle estimé.

Cette conférence qui va réunir les pays signataires de la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique sera placée sous la présidence britannique, en partenariat avec l’Italie.

Pour cette rencontre, le gouvernement britannique travaille autour de cinq campagnes dont l’adaptation et la résilience, la nature, la transition énergétique, le transport routier propre ainsi que les finances.

L’ambassadrice Marie Ndjeka qui a été également briffée sur le programme d’actions de la ministre Eve Bazaiba à la tête de ce ministère, s’est dite très satisfaite de constater que le numéro un de l’Environnement maîtrise bien ce secteur qui lui est confié.  ACP/Zng/KJI/Thd