Les professionnels des médias appelés à vulgariser le code congolais de commercialisation des substituts du lait maternel

0
567

Kinshasa, 15 juin 2021 (ACP).- Le représentant du secrétaire général à la Santé, Bruno Bindangu a appelé, mardi, les professionnels des médias à vulgariser le code congolais de commercialisation des substituts du lait maternel (SLM), au cours d’une matinée de vulgarisation dudit code organisée par le Programme national de nutrition (PRONANUT) avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) à Sultani Hôtel, dans la commune de Gombe à Kinshasa.

Bindangu a fait savoir que la première des choses à faire consiste à encourager l’allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de six mois, parce que le lait maternel n’a pas d’équivalent jusqu’à cet âge. Mais à partir de six mois, le lait maternel peut être associé à d’autres aliments et substituts du lait maternel.

Il a rappelé aux participants l’arrêté ministériel portant Code congolais de commercialisation des substituts du lait maternel, qui prévoit le moment où ces substituts peuvent être utilisés, ajoutant que des sanctions sont prévues contre les contrevenants.

La marche à faire est de travailler en vue de faire évoluer le code au niveau du parlement pour qu’il devienne une loi, a-t-il ajouté.

De son côté, la chargée de nutrition à l’UNICEF/RDC, Annie Mitelezi a précisé que ce code interdit la promotion, la publicité, le don, la vente de substitut du lait maternel, des autres produits lactés, des aliments de complément et des boissons présentées comme appropriées pour remplacer partiellement ou totalement le lait maternel pour les nourrissons avant l’âge de six mois.

Cependant, le Code congolais de commercialisation des substituts du lait maternel encourage les professionnels de santé à protéger, à promouvoir et à soutenir l’allaitement maternel. Elle a invité également ces derniers à ne pas accepter les avantages en espèces ou en nature offerts par les fabricants, les distributeurs ou les entreprises qui commercialisent des substituts du lait maternel ou d’autres aliments pour nourrissons et jeunes enfants.

Les établissements de soins de santé, les décideurs et les organisations intervenant dans la nutrition ont un rôle important à jouer, notamment celui d’encourager, de protéger, de promouvoir et de soutenir l’allaitement aux seins. ACP/Zng/KJI/Thd