Le CRONGD-Kin pour la multiplication des centres de récupération des enfants défavorisés non violents

0
200

Kinshasa, 16 juin 2021 (ACP).- Le chargé des projets du Conseil provincial des organisations non gouvernementales de Kinshasa (CRONGD-Kin), Jean-Pierre Bulu-Bulu, a émis mardi le vœu de voir le gouvernement penser à la création dans chaque province des centres de récupération de jeunes défavorisés non violents.

Selon lui, c’est dans le but d’assurer leur alphabétisation fonctionnelle orientée dans les domaines de l’agriculture, l’élevage, l’aquaculture, la pisciculture et la pêche, au cours d’un échange avec l’ACP en rapport avec  la commémoration de la « journée de l’enfant africain », célébrée le 16 juin de chaque année.

M. Bulu Bulu a estimé que les autorités ont intérêt à éviter de mêler cette catégorie d’enfants avec l’autre « dangereuse» envoyée à Kaniama-Kasese au regard du risque d’adopter à la longue leur mauvais tempérament. « Car, l’habitude est une seconde nature, le risque pour les violents de rechuter dans le gangstérisme et le vol voire de contaminer les bons est grand,  nonobstant l’encadrement bénéficié ».

Il a fait remarquer que les enfants  défavorisés  non violents sont plus nombreux dans le pays en raison de la pauvreté des parents qui, eux, manquent d’emplois ou d’occupations rentables pour mieux jouer leur rôle et devoirs vis-à-vis des progénitures, a déploré M. Bulu Bul,  avant de déplorer la prostitution des filles pour leur survie tandis que les garçons, de la mendicité surtout dans les ministères ecclésiastiques  où ils  sont accrochés.  ACP/ODM/CL/KJI