Organisation du 17 au 19 juin 2021 des journées locales de vaccination contre la poliomyélite dans 35 zones de santé de Kinshasa

0
218

Kinshasa,  16 juin 2021 (ACP).- La ministre provinciale de la Santé de la ville de Kinshasa, Bernadette Phanzu, a annoncé, mercredi au cours d’un point presse tenu à Gombe, l’organisation des journées locales de vaccination contre la Poliomyélite des enfants dont l’âge varie entre zéro et 59 mois du 17 au 19 juin 2021 dans 35 zones de santé de cette province.

Pour la ministre Phanzu, la situation épidémiologique de la RDC est marquée par l’existence d’un grand nombre de zones de santé (261 ZS) à risque polio élevé. Elle a soutenu qu’en rapport avec la mise en œuvre des stratégies post éradication de la poliomyélite et en tenant compte des recommandations du Plan de transition polio, les résultats des analyses de risque trimestriel (1, 2 et 3 2020) confirmant la persistance de risque de la résurgence polio virus sauvage, les résultats de monitorage indépendant des différents passages des activités vaccinales supplémentaires montrent 5 à 6 % d’enfants non vaccinés, 12 à 25 % de localités mal couvertes.

Selon les enquêtes « LQAS », 2 à 5 % des zones de santé sélectionnées ont des couvertures vaccinales inacceptables, a-t-elle rappelé, ajoutant qu’en 2018 quelques cas de poliovirus dérivés de la souche vaccinale ont été notifiés dans les antennes des quelques provinces, et en 2020, la ville de Kinshasa s’est retrouvée également avec quelques cas bien gérés dans cinq zone de santé.

La ministre provinciale a fait savoir qu’au regard de la mise en œuvre du Plan stratégique d’éradication de la poliomyélite (2001-2019), il a été démontré que la RDC est un pays à risque accru d’importation du poliovirus suite à sa situation géographique dans la région africaine, principalement due aux larges frontières poreuses avec 9 pays voisins et l’existence des zones de santé d’accès difficile.

Tous ces éléments prouvent que la polio constitue une réelle menace pour l’Afrique, pour la RDC et la ville de Kinshasa à cause d’une circulation intense des populations. « C’est pour cette raison qu’une seconde opportunité est offerte afin de récupérer le retard chez les  enfants en conflit avec le calendrier vaccinal », a-t-elle souligné.

La ministre Bernadette Phanzu a précisé que le cible vise à atteindre 1.945.000 enfants, avec deux gouttes de vaccins  qui seront administrées par voie orale en stratégie porte à porte.

« J’exhorte la population de la ville province de Kinshasa à faire vacciner les enfants telles que vous l’aviez toujours fait lors des autres campagnes de masse des années écoulées. Notre souhait est qu’aucun de nos enfants manque ces vaccins et cela dans le respect strict des gestes barrières contre la Covid-19 », a-t-elle martelé.

La vaccination de routine se fera concomitamment pour récupérer tous les enfants en conflit avec le calendrier vaccinal, a-t-elle indiqué avant de féliciter les parents qui terminent le calendrier vaccinal de leurs enfants, le gouvernement congolais ainsi que les partenaires latéraux et bilatéraux  pour le financement et les efforts consentis à la réalisation de toute la campagne de lutte contre la poliomyélite. ACP/ODM/CL/KJI/JFM