Vital Kamerhe condamné à 13 ans des travaux forcés

0
465

Kinshasa 16 juin 2021 (ACP).- La Cour d’appel de Kinshasa Gombe a condamné  mardi, au cours d’une audience à huis clos, Vital Kamerhe, ancien directeur de cabinet du Président de la République, Félix Tshisekedi, à 13 ans des travaux forcés.

De son côté, l’homme d’affaires Samih Jammal a écopé 6 ans des travaux forcés, tandis que le chargé d’Import et Export à la Présidence, Jeannot Muhima, s’en sort avec une année.

Par ailleurs, la Cour d’appel a rejeté la demande en réouverture des débats qu’avaient introduite Vital Kamerhe et ses avocats ainsi que les appels notamment d’Hamida Chatur, Soraya Mpiana, Daïda Mpiana et Daniel Shangalume Nkingi, alias Massaro.

Au premier degré, Vital Kamerhe et Samih Jammal étaient tous deux condamnés à 20 ans des travaux forcés pour détournement des fonds destinés au Programme d’urgence de 100 jours du Chef de l’État, dans son volet Maisons préfabriquées. ACP/ODM/CL/KJI/JFM