Des investisseurs égyptiens intéressés à la ZES de Miluna rassurés du soutien du ministère de l’Industrie

0
212

Kinshasa, 17 juin 2021 (ACP),-  Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya a échangé, mercredi à Kinshasa, avec une délégation conduite par le gouverneur de la province du Sud-Ubangi, Jean-Claude Mabenze et composée des responsables de la société « Miluna green center » ainsi que des investisseurs égyptiens intéressés à la Zone économique spéciale (ZES) de Miluna à Gwaka, en de territoire de Budjala, province du Sud-Ubangi, a appris l’ACP jeudi du ministère de l’Industrie.

Julien Paluku et ses hôtes ont ainsi fait un tour d’horizon sur le niveau d’évolution de la ZES/Miluna. Le gouverneur de province Mabenze a saisi l’occasion pour présenter au ministre de l’Industrie, les investisseurs  égyptiens spécialisés dans l’agro-industrie, attirés par  les potentialités que regorge le Sud-Ubangi et partenaires de la ZES/Miluna.

Pour Jean-Claude Hoolans, responsable de la société Miluna green center Gwaka, a dit être fier d’avoir investi dans  la province de Sud-Ubangi qui est une région  agricole très riche.

Avec la ZES, nous aurons l’opportunité, avec les produits que nous avons sur place, de les transformer directement à partir de la province avec le concours de nos partenaires égyptiens qui ont déjà visité la zone.

 Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, a, quant à lui  rassuré, non seulement le gouverneur de la province du Sud-Ubangi, mais aussi les responsables de la société Miluna green center Gwaka ainsi que les investisseurs égyptiens, de la protection du gouvernement par le canal de son ministère et des avantages fiscaux, parafiscaux et douaniers que leur offre la ZES/Miluna, sans oublier la modernisation imminente du port d’Akula, sur la rivière Mongala qui se jette dans le fleuve Congo qui facilitera l’évacuation des produits.

Vers l’installation d’une usine de production d’additifs en RDC

Au cours de la même journée, le ministre de l’Industrie a conféré  avec le directeur exécutif de la société PHILIA, Jean-Philippe Amvame, sur la possibilité d’installer une usine de production d’Additifs en République démocratique du Congo (RDC),  afin de d’  améliorer, aussi bien la qualité que la quantité du carburant grâce au mélange qui   permettra également la réduction du gaz carbonique (CO2).

« Grâce à l’installation de cette usine, la quantité  du carburant  importée  par la RDC va augmenter. Cela entrainera des conséquences positives en contribuant à l’amélioration de la qualité    du produit, ce,  pour la performance des moteurs quel qu’ils soient », a déclaré  Jean-Philippe AMVAME, directeur exécutif de PHILIA.

Une commission technique constituée des experts des ministères de l’Industrie, des Hydrocarbures et de l’Environnement sera mise en place pour ainsi accélérer l’exécution de ce projet, a, pour sa part, indiqué le ministre de l’Industrie Julien Paluku.

Pour rappel, la firme PHILIA est basée à Genève, en Suisse, avec des filiales au Singapour et à Dubaï. ACP/zng/MNI