Le ministre Tony Mwaba pour l’ouverture des enquêtes autour de la retenue des salaires des enseignants

0
384

Kinshasa, 17 juin 2021(ACP).– Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), le Pr Tony Mwaba a demandé à la ministre d’Etat en charge de la Justice et garde des sceaux d’ouvrir des enquêtes autour du dossier relatif à la retenue des salaires des enseignants, selon un document dudit ministère  jeudi parvenu à l’ACP.

Le ministre Tony Mwaba a sollicité son implication en vue de faire la lumière sur plusieurs rapports qu’il a reçus au sujet de la retenue des salaires des enseignants par les chefs d’établissements scolaires des écoles conventionnées en raison de prélèvement de la dîme et frais de construction de nouvelles salles de classe.

« Il me revient de constater des abus criants de la part de certains chefs d’établissements scolaires des écoles conventionnées qui retiennent à la source et lors des opérations de paie des salaires des enseignants, des retenues sous la forme de versement obligatoire des dîmes, offrandes, contributions à l’effort des constructions et autres cotisations.

Comme vous pouvez le constater, ces retenues qui ne se fondent sur aucune disposition réglementaire où légale constituent, sans plus ni moins des faits prohibés qui tombent sous le coup des infractions de concussions, d’escroquerie ou d’abus de confiance », a expliqué dans ce document, Tony Mwaba à la ministre d’Etat en charge de la Justice.

Par ailleurs, le ministre de l’EPST a, dans une autre correspondance, saisi le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur pour lui demander de rappeler à l’ordre les autorités provinciales qui interfèrent dans les matières relevant du pouvoir central au niveau du secteur de l’EPST dans leur provinces respectives.

« Après exploitation des différents rapports provenant des différentes provinces, il me revient de constater avec regret, des interventions intempestives des autorités politico-administratives provinciales dans les attributions du pouvoir central dans ce secteur de l’EPST », a laissé entendre le ministre Tony Mwaba.

Il a souligné que « ces interférences qui se caractérisent par des suspensions, évocations, et mises en places des agents et cadres de mon ministère, non seulement s’avèrent irrégulières et illégales, mais aussi paralysent et portent gravement atteinte au bon fonctionnement de ce ministère ». ACP/zng/MNI