Réunion en conférence vidéo sur la définition des tourbières à Kinshasa

0
404

Kinshasa, 17 juin 2021 (ACP).- Les délégués des structures nationales et internationales intéressées à la thématique liée aux tourbières se réuniront en conférence vidéo organisée par l’Unité de gestion des tourbières du ministère de l’Environnement et du développement durable, vendredi 18 juin 2021 de 13h00 à 15h00, en vue de partager les idées préliminaires sur la définition des tourbières ainsi que les éventuelles typologies.

Selon le responsable de cette unité, Jean Jacques Bambuta qui s’est confié  mercredi à l’ACP, il s’agit d’une réunion préliminaire sur la définition et l’identification des typologies des tourbières.

La RDC ayant besoin des données multisectorielles dont la cartographie est appelée à se doter d’une définition de la tourbière et à identifier les typologies possibles, a-t-il dit avant de souligner que la réunion prendra en compte dans l’inventaire la cartographie des tourbières et les typologies possibles existant dans le pays.

M. Bambuta a rappelé que la RDC a lancé sa dynamique-pays dédiée à la valorisation des tourbières, en réponse à l’une des recommandations de la troisième réunion de l’Initiative Mondiale sur les Tourbières qui s’est tenu en mars 2018 à Brazzaville.

Le premier atelier national d’information sur les tourbières tenue à Kinshasa en juillet 2019 avait débouché sur une feuille de route de la phase préparatoire à la gestion des tourbières, tandis que le ministère de l’Environnement et du Développement durable avait présenté la vision nationale sur cet écosystème lors de la table ronde de décembre 2020.

Le ministère de l’Environnement et du Développement durable dispose des données sur le cadre juridique propice à la gestion des tourbières ainsi qu’une image des compétences nationales sur cet écosystème, deux activités réalisées avec l’appui du Programme d’Adaptation et de Mitigation des Zones Humides (SWAMP) de l’USAID, à travers les Programmes Internationaux du Service Forestier des États-Unis (USFS) et le Centre pour la Recherche Forestière Internationale (CIFOR).  ACP/Zng/May