Des propositions de sortie de crise politique au Sankuru transmises au président du Sénat

0
162

Kinshasa, 18 juin 2021 (ACP).- Des propositions concrètes pour un dénouement de la crise politique dans la province du Sankuru, au centre de la RDC, ont été transmises mercredi au président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo, en vue d’y stabiliser la situation, pour le bien-être des « Sankurois », a annoncé, le même jour à l’ACP, le député national élu de cette entité, Lambert Mende, avant de s’envoler pour Bruxelles.

A une question sur l’une des propositions transmises au président du Sénat, l’élu du Sankuru a dit réserver la primeur au président de la Chambre haute et, à travers lui, au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, parce que, a-t-il poursuivi, Modeste Bahati est la voie idéale pour atteindre l’autorité suprême du pays qui détient la clé des solutions institutionnelles proposées par les élus du Sankuru.

Par ailleurs, le député national a dit apprécier le report, par le Chef de l’État, de la cérémonie d’hommage funéraire à rendre à « notre frère Patrice Emery Lumumba » au début de l’année prochaine.

Il a justifié cet avantage par un manque criant d’infrastructures au Sankuru qui n’aurait pas permis d’accueillir convenablement une telle cérémonie.

« Nous allons mettre des bouchers doubles pour nous apprêter et faire le meilleur pendant les quelque 6, 7 mois qui nous sont accordés, pour que les reliques de Lumumba trouvent une ville en pleine construction, lorsqu’ils passeront à Lumumbaville », a dit Lambert Mende, tout en déplorant le fait que les autorités provinciales actuelles passent leur temps à des conflits, au lieu de construire la province.

« Nous allons essayer d’avoir l’appui du Président de la République, du gouvernement et de deux chambres du Parlement pour arriver à les obliger à travailler ensemble », a conclu le député national

Depuis deux ans et demi, une crise institutionnelle sans  dénouement paralyse le Sankuru qui n’a pas réussi à mettre en place, jusqu’à ce jour, un gouvernement provincial, rappelle-t-on.

ACP/nig