Des scientifiques recommandent un vaccin à ARNm après une première dose d’AstraZeneca

0
222

Kinshasa, 19 juin 2021 (ACP).- Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) du Canada a recommandé jeudi à ceux ayant reçu une première dose du vaccin contre le nouveau coronavirus d’AstraZeneca de recevoir une deuxième dose cette fois sous forme de vaccin à ARN messager tels que ceux produits par Pfizer/BioNTech et Moderna, ont rapporté vendredi des agences internationales de presse.

Le 1er juin, le CCNI avait d’abord indiqué que les personnes ayant reçu le vaccin à adénovirus d’AstraZeneca pouvaient choisir de recevoir une deuxième dose du même vaccin ou d’un vaccin à ARNm, ont ajouté ces mêmes sources. Mais dans ses nouvelles directives, il estime que les sérums de type Pfizer ou Moderna sont désormais « privilégiés » pour la deuxième dose. « Des données probantes émergentes provenant d’études menées en Allemagne laissent entendre une réponse immunitaire potentiellement meilleure, y compris contre les variants préoccupants, lorsqu’une première dose du vaccin d’AstraZeneca/COVISHIELD est suivie d’une deuxième dose du vaccin à ARNm », a-t-il dit dans un communiqué, faisant état d’un « bon profil d’innocuité ».

Cette nouvelle recommandation repose aussi sur le risque faible mais sérieux de thrombose induit par l’administration du vaccin d’AstraZeneca. Le CCNI ajoute cependant que cela ne signifie pas que les gens ne peuvent pas continuer à choisir AstraZeneca s’ils le souhaitent, ou s’ils sont allergiques aux vaccins à ARNm. Ainsi, ceux qui ont reçu deux doses du vaccin d’AstraZeneca « peuvent être assurés que le vaccin offre une bonne protection contre l’infection et une très bonne protection contre les maladies graves et l’hospitalisation », a-t-il tenu à assurer. Enfin, le CCNI recommande que les personnes ayant reçu le vaccin à ARNm reçoivent une deuxième dose du produit qu’elles ont reçu en premier. La deuxième injection doit correspondre à la première, à moins que le même produit ne soit pas facilement disponible ou que le produit utilisé pour la première dose soit inconnu. A ce titre, il juge que les deux sérums à ARNm peuvent être considérés comme interchangeables. En date du 5 juin, 2,1 millions de Canadiens avaient reçu une dose d’AstraZeneca et 15.186 deux doses.

D’après le CCNI, les Canadiens pourront facilement passer à une campagne de vaccination basée sur l’ARNm car le pays est sur le point de recevoir un flot de vaccins de Pfizer et Moderna dans les semaines à venir, 14 millions de doses supplémentaires devant notamment arriver ce mois-ci. ACP/nig