Tenue  à Kenge d’un atelier de renforcement des capacités des membres des OSC de la province du Kwango

0
294
Kenge, 18 juin 2021 (ACP).- Le gouverneur a.i de la province du Kwango, Tite Munda Ngaand, a, à l’ouverture, a lancé, vendredi à Kenge, un atelier de formation de trois jours allant du 17 au 19 juin 2021 et axé le thème« Fondamentaux des Droits  Humains : monitoring, auto-protection, genre et valeurs démocratiques », organisé par l’ONG « Cause rurale » à l’intention des membres des Organisations de la société civile (OSC) a constaté l’ACP sur place.
L’autorité provinciale qui a remercié les responsables de cette structure pour avoir songé au renforcement des capacités des acteurs de la société civile locale, a invité les participants à ces assises à l’assiduité et à la participation active   en vue de contribuer efficacement à la sécurisation de l’homme et des défenseurs des Droits de l’homme.
De son côté, la présidente de l’ONG « Cause rurale », Mme. Pélagie Makiedika, a indiqué que cet atelier s’inscrit dans le cadre du Programme démocratie, droits humains et bonne gouvernance qui est l’un de principaux programmes de cette structure dans cette partie de la République.
Pélagie Makiedika a précisé que  son ONG participe, depuis 2016, au projet de Droit de l’homme à travers un consortium de quelques organisations nationales, ajoutant que la première phase dont la durée était de 42 mois, a pris fin en 2020 et, depuis janvier 2021 la seconde phase appelé « DDH » (Défenseurs des droits de l’homme) a été entamée pour une durée 24 mois.  Elle a renseigné, par ailleurs, que les six OSC constituées en consortium pour mettre en œuvre le projet de protection des défenseurs des droits de l’homme en RDC avec l’appui de la délégation de l’Union Européenne sont  notamment, la Voix de sans voix, la Nouvelle Société civile, la Cause rurale, les Amis de Nelson Mandela, la Ligue congolaise pour la défense et la promotion des droits humains et le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise.
L’objectif global de ce projet est de contribuer à la promotion des droits humains et à la protection des défenseurs des droits de l’homme en RDC. Il vise également à amener la population à la connaissance parfaite deses droits fondamentaux pour mieux les  réclamer, renforcer les capacités opérationnelles des femmes, des jeunes défenseurs des droits humains, ainsi qu’à amener les autorités  à adopter des comportements, aptitudes et pratiques favorables à la promotion et à la défense des droits del’homme en s’impliquant dans la régulation et la résolution des violations des droits humains, rappelle-t-on.
ACP/nig