L’Assemblée provinciale du Haut-Katanga exige la libération des délégués syndicaux de CDM

0
322

Lubumbashi, 19 Juin 2021 (ACP).- Le bureau de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, présidé par Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, exige la libération des délégués syndicaux de l’entreprise minière CDM, arrêtés pour avoir réclamé leurs droits à travers un mémorandum adressé récemment à cette institution parlementaire.

En effet, ces délégués ont été arrêtés sur le lieu de service sur ordre de l’employeur.

L’assemblée provinciale du Haut-Katanga, saisie de ce dossier, a demandé jeudi à l’employeur de libérer ces personnes incarcérées injustement, afin de continuer les discussions sur la fixation du salaire pour l’agent le moins gradé, car les délégués syndicaux avaient émis le vœu de voir la catégorie la plus basse toucher 700$.

Le rapporteur de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, a fait cette déclaration à la presse, à l’issue d’une séance de travail tenue jeudi sous la supervision du président de cet organe délibérant, Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, dans la salle VIP du bâtiment du 30 juin à Lubumbashi.

98% de doléances des travailleurs de CDM avaient trouvé des réponses satisfaisantes grâce à l’implication de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga, rappelle-t-on. ACP/Cl/Cfm