Plaidoyer  pour une synergie Gouvernement-ADEAC autour de l’autonomisation des individus à faibles revenus

0
188

Kinshasa, 20 juin 2021 (ACP).- La députée nationale Solange Masumbuko a plaidé, vendredi,  pour une  synergie  d’actions entre  le Gouvernement  de la République, à travers le ministère de l’Entrepreneuriat, Petites et moyennes entreprises et artisanat (EPMEA) et l’«Action pour le développement et l’autonomisation des communautés africaines (ADEAC), autour de l’autonomisation  des individus à faibles revenus, dans un entretien accordé à l’ACP au Palais du peuple.

L’élue nationale et présidente de l’association «Action pour le développement et l’autonomisation des communautés africaines (ADEAC)  a estimé que cette synergie contribuera au renforcement du partenariat entre les institutions gouvernementales et les organisations de la société civile de la RDC.

Solange Masumubuko a préconisé l’autonomisation des communautés à faibles revenus, à travers  les stratégies de leadership, avant de souligner  la nécessité de renforcer  la  capacité et l’efficacité des individus  à  faibles  revenus  pour qu’ils atteignent leurs objectifs.

Le renforcement des capacités et d’éveil de conscience citoyenne sur le leadership, l’entrepreneuriat  et la micro entreprise  a été au centre d’une formation organisée, par la députée nationale et présidente de l’ADEAC, à l’intention de 2880 membres de l’ADEAC, à la paroisse catholique Saint  sacrement  à Kinshasa.

L’objectif global  de cette  formation a été de contribuer à l’émergence d’une classe moyenne et d’une gouvernance responsable  en RDC à l’issue d’un processus  triennal de renforcement. Cette formation a visé également le développement de l’esprit de coopératives  en renforçant les capacités  des entrepreneurs en gestion des affaires et communications, afin de leur permettre d’être compétitifs et d ‘accéder aux marchés nationaux, régionaux et internationaux.

Les autres objectifs  de la formation ont pour finalité de former les leaders locaux de l’ADEAC dans ses axes d’intervention disséminés sur  toutes les communes de Kinshasa, mettre à niveau les chefs des pools et les femmes exerçant les activités génératrices des revenus et accroitre les performances des femmes dans la gestion de leurs activités.

L’ADEAC travaille  depuis  plus de six ans  à la formation, l’entraide, le développement et l’autonomisation des communautés à faibles revenus en RDC, rappelle-t-on. ACP/CL/Fmb/May