Le ministre de la Santé informé des problèmes de la zone de santé de Moanda

0
235

Kinshasa, 21 juin 2021 (ACP).- Le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, le Dr Jean-Jacques Mbungani a été, au cours d’une descente effectuée le week-end dernier à l’hôpital général de référence de Moanda, dans la province du Kongo Central, informé des problèmes de la zone de santé de Moanda.

Outre la Covid-19 et la grève des infirmiers, le secteur de la santé présente un tableau qui appelle une réponse efficace du gouvernement de la République. Selon le Dr Matondo Kinati, médecin chef de zone de Mbanda, celle-ci compte en son sein 606 agents dont 59 médecins, 379 infirmiers, 14 administrateurs gestionnaires (AG), 22 sages femmes et accoucheuses, 62 techniciens de laboratoire, 4 techniciens en imagerie médicale, 1 anesthésiste- réanimateur, 2 kinésithérapeutes, 1 pharmacien, 2 chirurgiens dentistes, 6 nutritionnistes et 68 administratifs. 374 agents demeurent sans prime ni salaire et 64 seulement bénéficient de la prime de risque.

Face à cette situation de grève, de non alignement et de différence barémique, le ministre de la Santé a fait savoir que toutes ces revendications sont prises en considération et que cela est actuellement en cours de discussion au niveau du gouvernement central. Les solutions seront trouvées très rapidement entre lui et son collègue du Budget.

« Je me suis déplacé personnellement de Kinshasa, accompagné d’une équipe du ministère avec des matériels médicaux pour appuyer les activités du Programme national de l’hygiène aux frontières (PNHF) et de la riposte», a-t-il indiqué, avant de remettre symboliquement un important lot de médicaments au médecin chef de zone de santé de Moanda.

IT/ Situation de la Covid-19 à Moanda

Le médecin chef de zone de santé de Moanda a indiqué que cette cité côtière a enregistré à ce jour un total de 338 cas de Covid-19 dont 243 guéris, soit un taux de 81,7%, et 6 décès (une létalité de 1,86%). Parmi ces cas confirmés, 229 cas sont modérés, 14 cas graves et 2 cas sévères.

Pour cette 3ème vague, il y a eu 69 cas notifiés dont 59 sont admis au traitement et 10 patients sont déclarés guéris.

Par ailleurs, le ministre Mbungani Mbanda a procédé à la remise et à l’inauguration d’une Pilotine. Ce don du ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention va permettre au programme national de l’hygiène aux frontières (PNHF) d’assurer la surveillance sanitaire sur la haute mer.

Ceci constitue un soulagement pour le PNHR qui doit répondre aux orientations du Chef de l’Etat au sujet du renforcement de la surveillance aux frontières pour lutter contre la troisième vague de la Covid-19.  ACP/CKM