Entrée en vigueur du premier traité international contre la violence et le harcèlement

0
220

Kinshasa, 22 juin 2021 (ACP).- Le premier traité international sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail entrera en vigueur le 25 juin prochain, deux ans après son adoption par la Conférence internationale du Travail (CIT), a déclaré lundi l’Organisation internationale du Travail (OIT) dans un communiqué repris mardi par des médias internationaux.

A ce jour, six pays ont ratifié la convention (n°190) sur la violence et le harcèlement, 2019 , à savoir Argentine, Equateur, Fidji, Namibie, Somalie et Uruguay, a précisé l’OIT, ajoutant qu’elle fournit la première définition internationale de la violence et du harcèlement dans le monde du travail, y compris la violence et le harcèlement fondés sur le sexe.

Selon le communiqué, la violence et le harcèlement au travail prennent des formes diverses et entraînent des dommages physiques, psychologiques, sexuels et économiques.

Depuis l’adoption de la convention, la pandémie de COVID-19 a davantage mis en relief cette question, de nombreuses formes de violence et de harcèlement liés au travail ayant été signalées dans le monde entier depuis le début de l’épidémie, en particulier à l’encontre des femmes et des groupes vulnérables.

L’OIT va lancer une campagne mondiale en vue de promouvoir la ratification et la mise en œuvre dudit traité. « Un meilleur avenir du travail est exempt de violence et de harcèlement », a déclaré Guy Ryder, directeur général de l’OIT, dans son message de lancement de la campagne mondiale. La campagne mondiale est lancée pendant la semaine d’action de l’OIT sur la convention n°190 qui se déroule du 21 au 25 juin. ACP/ZNG/KJI