Haut-Katanga : Les plaintes des parents dans le secteur de l’EPST soumises au président de l’assemblée provinciale

0
262

Lubumbashi, 22 juin 2021 (ACP).-Les plaintes des parents dans le secteur de l’Enseignement primaire secondaire et technique (EPST)  concernant la légalité des frais de l’Etat ainsi que la disparité constatée sur le terrain selon les établissements scolaires, la fixation et le prélèvement des frais de contribution des parents et frais des heures supplémentaires dans les établissements scolaires publics, ce en violation des décisions étatiques instituant la gratuité de l’enseignement  dans les écoles primaires publiques, ont été soumises samedi au président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza.

Ces plaintes sont contenues dans  un mémorandum de la fédération de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social(UDPS) Lubumbashi, lu par le rapporteur adjoint, Jean-Paul Mwenge, au cours d’une séance plénière déroulée dans l’hémicycle du bâtiment du 30 Juin à Lubumbashi.

A cet effet, la fédération l’UDPS/Lubumbashi, a sollicité l’implication de l’assemblée provinciale pour résoudre ces problèmes qui constituent un frein  à la gratuité de l’enseignement.

Ce mémorandum a suscité la réaction des députés provinciaux Michel Kabwe, Thierry Maghoma et Francis Kazad Musans, qui ont soutenu l’initiation d’une question orale avec débat à adresser au ministre provincial de l’éducation.

Le président de l’organe délibérant du Haut-Katanga, a promis d’inviter les autorités de l’enseignement en province pour éclairer les élus provinciaux sur cette question.

Au cours de cette plénière, le rapport de la commission chargée de la vérification des allégations de la pollution des eaux et de la dégradation de la route Kipushi suite aux rejets liquides supposés acide de la société SOMIKA et la société riveraine, ainsi que celui de la commission chargée d’examiner mémorandum des ex agents de sociétés  MCK, MCSC et des habitants du village Kalukalanga dans le territoire de Kipushi, ont été adoptés moyennant quelques enrichissements.

Le gouvernement provincial recommandé à construire un ouvrage de drainage

La commission chargée  de  faire la vérification des allégations de la pollution des eaux et de la dégradation de la route Kipushi, a recommandé au gouvernement provincial, de construire de toute urgence, en amont et aval du pont,  un ouvrage de drainage des eaux de pluies qui tient compte de la quantité des eaux.

Selon la commission, ce canal contribuera à stopper l’érosion très avancée, qui, lors de la saison pluvieuse prochaine, risque d’emporter plusieurs maisons et mettre en difficulté la REGIDESO.

Cette commission, a également demandé au gouvernement provincial de faire un suivi régulier de l’état du pont pour en assurer des conditions d’assainissement adéquat afin d’améliorer la fluidité de flux d’eaux même en cas des pluies abondantes.

Elle a proposé à l’exécutif provincial d’assurer le suivi du respect par les entreprises dans leurs études du respect d’impact environnemental et social pour tout projet susceptible de porter atteinte à la santé de la population. ACP/ZNG/KJI