Les pouvoirs de la prière et de l’amour vantés dans  le roman « La sorcière vaincue », d’Alexandre Tshiama Mamba

0
255

Kananga, 22 juin 2021, (ACP).- Me. Alexandre Tshiama Mamba a démontré, dans son roman intitulé « La sorcière vaincue », que la prière et l’amour peuvent vaincre le mal.

L’auteur explique dans son œuvre le poids de la prière sur la sorcellerie dont fait montre Pascaline Tshishipela, personnage principal, dans sa vie quotidienne et la place de la repentance qui lui a permis de sauver de la mort son troisième mari.

Elle évoque dans son récit que  le bien, le mal, l’amour, la haine, la vérité et le mensonge se côtoient dans toute société humaine.

Ce roman de 116 pages subdivisé en 57 épisodes relate la vie de Pascaline Tshishipela, une jeune fille initiée à la sorcellerie dès son bas âge pour devenir la reine de ténèbres après certains  sacrifices consentis par la mort de ces deux premiers conjoints.

Suspectée de sorcellerie dans son milieu, elle s’est remariée en  troisième noces à un jeune médecin en dépit de commentaire des femmes du village. ACP/ZNG/KJI