Nord-Kivu : Le CPTS enregistre 265 poches de sang depuis le lancement de la campagne de sensibilisation

0
305

Goma, 22 juin 2021(ACP).- Le Centre provincial de la transfusion  sanguine (CPTS) nord Kivu a enregistré 265 poches de sang depuis le 14 juin dernier, jour de lancement de la campagne de sensibilisation, et journée internationale de donneurs de sang, a révélé à l’ACP la coordonnatrice de CPTS Nord Kivu, Dr Liliane Bwiza.

A cette occasion, la coordonnatrice a remercié les donneurs bénévoles de sang pour leur abnégation doublé du sens du devoir conformément au principe de la participation communautaire pour couvrir les frais de production des sangs sécurisé.

C’est aussi une preuve d’amour, car il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. Le besoin en sang demeure, c’est pourquoi, a-t-elle dit,  les gens doivent venir donner du sang.

Depuis le début de cette année 2021, le CPTS Nord Kivu a occasionné 12 000 transfusions sanguines grâce aux donneurs du sang. Alors qu’en 2020, ce service spécialisé de ministère de la santé, avait enregistré 31 829 poches pour un besoin de 71 636  pour une couverture  de 44, 7  pourcents a indiqué Dr Liliane Bwiza.

Malgré des efforts consentis du CPTS, a dit Mme la coordonnatrice, pour le rapprocher de la  population, le problème d’ordre financier interfère. Et leurs partenaires, à part un seul, intervenant au CPTS Butembo, qui bouge.

Le CPTS est plusieurs fois buté aux ruptures de stock de sang, surtout lors de la pandémie de maladie à virus Ebola et la covid-19 et à cela s’ajoute la catastrophe de l’éruption volcanique de Nyiragongo.

Avec ces événements, le centre a noté une chute de 25 pourcents dans la collecte de sang, situation qui est devenue régulière, a souligné Dr Liliane.

La coordonnatrice de CPTS interpelle la conscience de la population de se prendre en charge car personne n’est épargné. Le manque du sang sécurisé entraine l’usage de sang non sûr, contribuant  ainsi à la distribution des maladies dues au sang, telles que le paludisme, maladies intestinales ;  les femmes enceintes,  hémorragie après accouchement, et les enfants anémiés. ACP/ZNG/KJI