Célébration  à Kamituga de la journée internationale de soutien aux victimes de torture

0
255

Kamituga, 26 juin 2021 (ACP).- L’association Regroupement des mamans de Kamituga, (REMAK), vient d’organiser dans la ville portant le même nom, des activités dans le cadre de la journée internationale de soutien aux victimes de torture, célébrée chaque le 26 juin.

Cinquante-huit personnes issues des organisations de la société civile et des services étatiques ont participé à une conférence-débat tenue dans la salle CAR à l’avenue Plateau de Katunga, autour du thème  » Impact de la torture sur le développement communautaire en ce temps de COVID-19  ».

Le conférencier, le défenseur judiciaire Amissi Kibengana Marcel, a parlé de la définition, de types et séquelles des actes de torture et des infractions liées à chacun de ces actes. Il a démontré que la persistance des actes et séquelles de la torture impacte négativement le développement communautaire avant d’insister sur la covid-19 qui a eu, en son début, des effets négatifs sur les services rendus aux victimes de torture au centre REMAK.

Les participants ont souhaité que les tortionnaires, peu importe leurs rangs et fonctions, soient poursuivis par la justice pour répondre de leurs actes et que le réseau IRCT/Danemark, partenaire du REMAK, consacre une subvention conséquente à ce propos.

Des représentants du parquet de grande instance de Kamituga, du TRIPAIX, de la direction de la prison centrale de Kamituga, de la Police Nationale Congolaise, des FARDC, de l’ANR, de la chefferie des Wamuzimu, du bureau central de la zone de Kamituga, des coopératives minières locales et des membres du REMAK ont participé à une conférence-débat.

Après cette activité, les participants ont, sous la conduite de Mme. Antoinette Lunanga Wabiwa, secrétaire exécutive du REMAK, rendu une visite de réconfort psycho-moral aux personnes détenues à la prison centrale de Camp VI à Kamituga. ACP/ CL/Cfm