Des conséquences énormes suite à la dernière éruption volcanique du Nyiragongo dans le secteur de l’énergie au Nord-Kivu

0
271

Goma, 26 juin 2021 (ACP). – Le chef de la division provinciale des Ressources hydrauliques et électricité du Nord-Kivu, Félix Mugisha Kamari, a révélé au cours d’un entretien, samedi avec l’ACP, la situation actuelle de son secteur après la récente éruption volcanique
du Nyiragongo survenue en date du 22 mai dernier causant ainsi des dégâts énormes dans des localités du territoire de Nyiragongo.

Ce cadre de l’administration publique a révélé que dans le secteur des Ressources hydrauliques et Electricité du chef-lieu de la province du Nord-Kivu a été fortement touché par la lave dans le territoire de Nyiragongo.

C’est notamment dans le secteur de l’électricité, la ligne Moyenne Tension de la Société Virunga Energies Sarl qui transporte au tour de 6,5 MW qui a été endommagé vers la localité de Kibati.

Dans le secteur de l’eau, le grand réservoir érigé dans la localité de Bushara, avec une capacité de 5000 m³, a été en partie endommagé en plus du réseau de distribution de l’eau qui a connu de sérieuses difficultés accentuées par les multiples tremblements de terre ressentis dans la ville de Goma juste après l’éruption volcanique.

« Nous avons effectué une descente sur terrain pour constater les dégâts causés sur le lieu et actuellement suite à la bravoure de la population de Goma, des autorités provinciales, nationales ainsi que les différents partenaires de la RDC », a reconnu le Chef de Division
Felix Mugisha qui a reconnu « les mesures prises en urgence pour répondre aux besoins de la population dans les deux secteurs dont un Task Force mis en place dans le secteur de l’eau et à l’heure où nous sommes toutes les parties prenantes se mobilisent pour réunir des
moyens nécessaires afin de réhabiliter les ouvrages endommagés en fonction des études encours
» .

Nombreux besoins et défis sectoriels dans la ville de Goma Le Chef de la division provinciale des Ressources hydrauliques et électricité au Nord-Kivu, plus jeune chef de ses pairs sur toute l’étendue de la  République, estime à  de 80 Méga Watt, les besoins actuels en électricité pour la ville de Goma.

Suite à la libéralisation du secteur de l’électricité depuis 2014 en RDC, la Loi n° 14/011 du 17 juin 2014 relative au secteur de l’électricité est venue remédier à cet état de choses en fixant d’une part, les modalités d’exercice du droit d’accès à l’énergie électrique garanti
par l’article 48 de la Constitution et d’autre part, en édictant, en termes des règles, des dispositions d’ensemble qui prennent en compte la réalité et les différentes contraintes inhérentes à une gestion rationnelle, efficace et bénéfique à tous, de toutes les activités du
service public de l’électricité.

L’Ir Felix Mugisha précise que la ville de Goma est actuellement la seule en RDC qui vit l’expérience de la libération du secteur de l’électricité et ce qui a relevé tant soit peu quelques défis liés à l’accès à l’électricité allant au tour de 6,1 MW autres fois livré uniquement par la SNEL.

Actuellement environ 15 MW sont presqu’atteints avec l’arrivée de nouvelles unités de production dans le domaine électrique (Virunga Energies, Socodee et Nuru). Une petite part de l’énergie thermique exploitée par les privés compte accroitre leur production de l’électricité pour mieux desservir la ville de Goma, avec l’exploitation du Gaz Méthane enfoui dans les eaux du lac Kivu, qui constitue une menace grave contre la population environnante, pourrait élever la production de l’électricité à une certaine proportion non seulement pour la ville de Goma mais aussi pour les entités voisines voire les pays voisins. Le Chef de la division provinciale des Ressources Hydrauliques et Electricité au Nord-Kivu, réitère sa
demande auprès du Président de la République, en vue de l’accélération des travaux d’exploitation du gaz méthane afin de pallier au besoin toujours entiers dans cette partie du pays.

A noter que les missions de la division des Ressources hydrauliques et électricité au Nord-Kivu, selon le cadre organique qui la régit, consistent à assister le Gouverneur de province dans ses prérogatives constitutionnelles ayant trait à l’énergie et aux ressources hydrauliques ; représenter le secrétariat général à l’énergie ainsi qu’aux ressources hydrauliques en Province, coordonner dans la province toutes activités relatives à l’accès à l’énergie et aux ressources hydrauliques. Assurer la mise en application des textes légaux et règlementaires ayant trait à l’énergie et aux ressources hydrauliques, constitue également une des missions de cette division très vitale pour la vie des habitants tant dans les milieux urbains que ruraux.

ACP/ CL/Cfm