La situation des Nouvelles unités des écoles publiques du Nord-Kivu au menu d’échanges au ministère de l’EPST

0
419

Kinshasa, 26 juin 2021 (ACP).- La vice-ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Aminata Namasia, s’est entretenu, vendredi, avec la délégation Syndicale du sous secteur éducatif  Force Syndicale nationale du Nord-Kivu (FOSYNAT),  sur la  situation des Nouvelles unités (NU) des écoles publiques, au cours d’une audience qu’elle lui a accordée en son cabinet de travail dans la commune de la Gombe, a appris samedi l’ACP des sources proches dudit ministère.

Cette délégation syndicale venue voir la vice-ministre, a plaidé pour l’octroi des vrais arrêtés de plusieurs écoles du Nord-Kivu, afin que les enseignants Nouvelles unités soient éligibles et à mesure d’être payés par le Service de contrôle et paie des enseignants (SECOPE).

Selon la source, la situation des CARITAS et la suppression des plusieurs zones fictives de paiement a été également au menu leur échange.

La même source, souligne que, la délégation syndicale a recommandé au ministère d’organiser une mission d’inspection dans cette partie du pays pour recenser les vraies nouvelles unités, afin que l’argent alloué à la paie de ces derniers ne soit orienté à des NU fictives.

Pour sa part, la vice-ministre de l’EPST leur a fait savoir que cette situation des enseignants du Nord-Kivu préoccupe le ministère. C’est la raison pour laquelle, elle leur a rassuré de transmettre leurs désidératas auprès du ministre de tutelle, en mission officielle en Italie, pour qu’à son retour, qu’ils puissent trouver des solutions à ce sujet. ACP/ CL/Cfm