Les Etablissements de l’ESU invités à présenter à l’AUF des projets de lutte contre la COVID-19

0
348

Kinshasa, 28 juin 2021 (ACP)-L’Agence universitaire de la francophonie (AUF) invite les chercheurs des  établissements de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU) membres, à présenter  leurs  projets de lutte contre COVID-19 qui seront éligibles  jusqu’au 15 juillet 2021,  a rapporté lundi à l’ACP, la presse régionale de l’Afrique centrale et de grands lacs de l’AUF.

Dans le cadre de son plan COVID-19,  a indiqué  cette source, l’AUF a lancé du 10 avril au 5 mai 2020, un premier appel à projets international pour soutenir, au sein de ses établissements membres, des initiatives d’étudiantes et étudiants, d’élèves-ingénieurs et de jeunes chercheurs liées à la pandémie.

Un montant d’un million d’euros a été débloqué pour financer 92 projets issus de 87 établissements membres dans 44 pays. L’AUF, attentive et sensible à l’évolution de la pandémie qui continue à sévir lance un nouvel appel international « AUF-COVID-19.2 » en élargissant la typologie des projets éligibles, à présenter jusqu’au 15 juillet 2021.

Ce nouvel appel international « AUF-COVID-19.2 » pourra également financer des recherches actions, enquêtes et/ou études consacrées à l’analyse des conséquences de la crise sanitaire et qui proposent des solutions innovantes que ce soit dans les domaines de la santé, des sciences et technologies mais aussi des sciences humaines, économiques et sociales.

Priorité aux équipes des chercheurs

 Ce nouvel appel priorise les équipes de jeunes chercheurs portant des projets au bénéfice des pays du Sud à savoir : des consortia proposant des projets à impact national, régional ou international dont l’implication des Ministères concernés est encouragée et valorisée.

Les objectifs visés , sont de  valoriser l’apport des établissements d’enseignement supérieur et de recherche membres de l’AUF au développement de solutions à impact technologique et/ou social pour faire face aux difficultés provoquées par la prolongation de la pandémie COVID-19.

Il s’agit de développer des initiatives innovantes, frugales et adaptées à l’écosystème pour soutenir des sociétés fragilisées par les conséquences d’une crise sanitaire qui s’inscrit dans la durée.

Rappel, contexte et enjeux du projet

Cette source a rappelé qu’au  printemps 2020, en riposte à la pandémie de COVID-19, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), a mis en place un vaste et ambitieux plan d’action à destination de ses établissements membres et de ses partenaires.

Dans  ce plan, l’Agence a lancé du 10 avril au 5 mai 2020, un premier appel à projets international pour soutenir, au sein de ses établissements membres, des initiatives d’étudiants et de jeunes chercheurs liées à la pandémie.

 Face au succès de l’appel, l’AUF a doublé sa subvention initiale et a débloqué plus d’un million d’euros pour financer 92 projets issus de 87 établissements membres dans 44 pays.

La variété et la qualité des projets retenus ont démontré l’agilité et la créativité des étudiants et jeunes chercheurs pour répondre de façon innovante et rapide aux nombreux défis auxquels les sociétés sont confrontées.

Un an après, cette pandémie continue à sévir et semble s’installer dans la durée. Son caractère endémique impacte de façon durable non seulement les systèmes de santé mais également l’ensemble des rouages des écosystèmes et particulièrement les systèmes éducatifs.

Cette crise sanitaire a également amplifié des phénomènes psycho-sociaux dont tous les effets ne sont pas encore mesurés. Quels mécanismes d’adaptation favorisent la résilience des individus et des collectivités?

Bénéficiaires

Les bénéficiaires finaux sont :des  structures éducatives, structures de santé, structures s’occupant des personnes malades, vulnérables ou isolées, structures luttant contre les violences ou discriminations basées sur le genre, le handicap ou l’appartenance à des milieux marginalisés.

Tandis que les bénéficiaires directs du financement : les  établissements de l’ESU  membres de l’AUF au bénéfice d’étudiants , associations ou clubs d’étudiants, élèves-ingénieurs, jeunes chercheurs, laboratoires ou centres de recherche intégrant de jeunes chercheurs, animateurs de Fablabs ou d’incubateurs .

Critères d’éligibilité

Peuvent soumettre des projets, des établissements d’enseignement supérieur ou des structures de recherche membres de l’AUF seuls ou en consortia ainsi que les réseaux universitaires membres de l’AUF. (Liste des membres de l’AUF disponible).

L’appel privilégie l’investissement des communautés estudiantines dans la lutte contre la pandémie. Le coordinateur du projet doit cependant être un enseignant ou un  chercheur permanent d’un de ces établissements.

L’attention sera focalisée a indiqué cette source,  sur  les projets émanant d’établissements d’enseignement supérieur de pays à revenu élevé sont éligibles si et seulement ils associent des établissements de pays à revenu faible ou intermédiaire en  déployant  au bénéfice des pays à revenu faible ou intermédiaire.

Le déploiement de projets à vocation régionale ou internationale, déjà à maturité, pour en favoriser l’adaptation locale ou le transfert scientifique et  technologique.

ACP/CKM/NKV