Le Cadre de concertation de la Société civile plaide pour le dialogue Gouvernement-Société civile

0
301

Kinshasa, 30 juin 2021 (ACP).- Le coordonnateur national du Cadre  de concertation de la Société civile de la RDC, (CCNSC- RDC), Danny Singoma, a plaidé, mardi, pour un dialogue structurel entre le Gouvernement et la société civile, lors  d’un point de presse, à Kinshasa, axé sur le bilan des 61 ans d’accession de la RDC à la souveraineté nationale et internationale.

Pour Danny Sigoma, ce dialogue pourra rendre possible l’évaluation permanente de l’action gouvernementale et une mobilisation de forces vives au soutien de l’action publique.

Il a formulé plusieurs recommandations notamment à la  classe dirigeante et aux acteurs sociaux et culturels, afin que tous aient un sursaut national pour consolider la démocratie à travers le renforcement de l’espace de liberté et la promotion de la paix.

Le coordonnateur du CCNSC-RDC a recommandé au Président de la République d’assurer une gouvernance du pays par une politique inclusive, la protection de la constitution, l’unité et la cohésion nationales ainsi que la défense et la promotion des droits socio-économiques et culturels civils et politiques de tous.

«Je veux que le gouvernement de la République et les gouvernements provinciaux inscrivent la protection sociale au cœur de leurs actions», a-t-il dit.

Danny Sigoma en a appelé au renforcement des mécanismes de la coopération régionale existant et particulièrement ceux de la conférence internationale sur la région des Grands lacs ( CIRGL) pour permettre des échanges économiques et culturels  harmonieux entre le peuple des différents pays et la sécurisation des opérateurs économiques notamment des pêcheurs congolais, victimes de l’insécurité de la part des pays voisins.

Pout lui, la société civile congolaise devra participer activement au suivi et à l’évaluation de l’action politique menée par les gouvernants et procéder à une  vieille permanente contre tous les facteurs à la base des restrictions de libertés, d’entrave à la justice, le détournement des deniers publics et les troubles à la paix .

Danny Singoma a exhorté la société civile elle-même au  renforcement du dialogue en son sein dans le respect de l’indépendance et l’autonomie  de chacune de ses composantes.

Enfin, il a invité également, les partenaires de la Société civile  à soutenir davantage les institutions de la République et la population dans les efforts de construction sociale, économique et politique du pays. ACP/Ngalula