Kinshasa : bientôt le début de l’asphaltage de l’avenue Assossa entre Ngiri-Ngiri et Bumbu

0
582

Kinshasa, 1er juillet (ACP).- La  société de construction CREC7 va, dans quelques semaines, débuter la phase d’asphaltage de l’avenue Assossa, dans son tronçon compris entre les communes de Ngiri-Ngriri et Bumbu, sur une longueur de 3.020m, dans le cadre du projet du gouvernement « Tshilejelu », axé sur la construction et modernisation des infrastructures de la ville de Kinshasa, a confié, jeudi, lors d’un échange avec l’ACP, M. Junior Lombi,  chef d’équipe.

D’après lui, la première phase de ces travaux relatifs à la construction des ouvrages d’assainissement, a déjà été exécutée à 90 %,  partant du croisement de l’avenue Ngiri-Ngiri et Assossa jusqu’à sa jonction avec l’avenue Landu qui débouche sur la commune de Selembao.

 « L’aile gauche de l’avenue dispose déjà de caniveaux de bout en bout, tandis qu’à l’aile droite, il ne reste que quelques 20 mètres, soit trois avenues  pour atteindre la débouchée à l’avenue Landu », a-t-il affirmé.

Il a néanmoins déploré le fait que certains habitants inciviques commencent déjà à jeter les immondices dans ces caniveaux, au mépris de conséquences fâcheuses que cela peut avoir dans l’avenir sur la chaussée et ses environs.

Situation similaire sur l’avenue Makanza

Une situation similaire est aussi observée  sur l’avenue Makanza, où la même société CREC 7 a déjà construit les ouvrages d’assainissement à hauteur de 85% : du croisement de cette avenue à la route Elengesa jusqu’à sa jonction d’avec l’avenue Assossa.

D’après l’IrKalo Kabala, un des techniciens trouvés sur place, l’étape de l’asphaltage va aussi bientôt démarrer, dès que les financements seront débloqués.

Abordés à ce sujet, quelques habitants des communes bénéficiaires ont salué cette initiative du Chef de l’Etat qui va permettre le désengorgement de cette partie de la capitale et favoriser le développement économique dans les milieux précités.

L’avenue Assossa fait partie des artères du district de Funainscrites dans le projet Tshilejelu, lancé le 17 mars dernier, par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, avec objectif de réhabiliter  et  moderniser  39.72 Km de la voierie de la ville de Kinshasa, en raison de 10 km pour chacun des 4 districts urbains.

Résultat d’un partenariat public- privé, le projet Tshilejelu concerne aussi, dans sa première phase l’espace Grand Kasaï avec  la réhabilitation d’un réseau de 102 km de voiries réparties dans les villes de Mbuji-Mayi, Kananga, Kabinda, Mweneditu, Lusambo et Tshikapa.

Un montage financier de 138 millions USD  a été réalisé avec le concours de la Banque UBA pour couvrir le coût des travaux d’asphaltage et d’éclairage public.ACP/Fng/GGK