Le Premier ministre honore les Pères de l’Indépendance Kasavubu et Lumumba

0
258

Kinshasa, 01 juillet 2021(ACP)– Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a présidé  mercredi, au nom du chef de l’État, la cérémonie de dépôt des gerbes de fleurs devant le monument du premier Président de la République, Joseph Kasavubu, au Rond-point Kimpwanza, dans la commune qui porte son nom, et celui du premier Premier Ministre, Patrice Emery Lumumba, à la Place échangeur, dans la commune de Limete à Kinshasa.

Cette cérémonie chargée de symboles est organisée dans le cadre des 61 ans d’Indépendance de la République Démocratique du Congo.

Différentes personnalités et chef des institutions de la République ont rehaussé de leur présence cette cérémonie en déposant leurs gerbes de fleurs. C’est notamment les représentants des présidents de deux chambres du Parlement, des représentants du Conseil Supérieur de la Magistrature, des autorités militaires et policières, les responsables des Institutions d’appui à la démocratie et plusieurs autres notabilités.

La cérémonie s’est déroulée dans un format réduit en raison de la covid-19 qui sévit encore en RDC, en général, et à Kinshasa, en particulier.

Appel à l’unité et à la cohésion nationale

 Le Premier ministre Sama Lukonde a, par ailleurs, pris part  dans le même cadre à la messe  d’actions de grâces célébrée dans la Cathédrale Notre Dame du Congo, à Lingwala, par Mgr Vincent Tshomba, évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Kinshasa, en hommage aux pères de l’Indépendance.

Dans son homélie tirée de 2 Thessaloniciens 3 : 6-10, 18 et de l’évangile selon Luc 4 : 14-22, Mgr Vincent Tshomba a mis l’accent sur l’unité et la cohésion nationale ainsi que sur le travail pour le développement du pays, avant d’exhorter les gouvernants à œuvrer davantage pour la promotion de la fraternité nationale dans la paix, l’unité et la justice. Il a fustigé les antivaleurs, dont le népotisme, le tribalisme, l’égoïsme, le régionalisme, qui menacent la cohésion nationale et plombent le décollage du pays.

L’officiant du jour a reconnu tout de même les efforts encourageants visibles qui sont faits par les dirigeants actuels.

A travers l’Évangile selon Saint Luc, l’officiant du jour a rappelé que « Jésus était conscient de sa mission, celle de libérer les captifs, de soulager les affligés, et d’avoir des préférences pour les plus pauvres, à travailler pour le bonheur de tous, loin de l’esprit de tribalisme, de népotisme et de régionalisme, ce qui ne répond pas à l’idéal de l’indépendance, parce qu’une nation qui veut construire un avenir meilleur doit se fonder le projet de cohésion nationale et la justice ».

Il a invité ainsi, les Congolais à avoir une pensée particulière pour les frères et sœurs de la partie Est du pays confrontés à des drames récurrents, tout en souhaitant le rétablissement de la paix et la justice dans le pays autour d’un idéal de la recherche du progrès social du peuple par l’intercession de la Marie, reine de la paix et patronne de la RDC.

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, les ministres nationaux et provinciaux, les députés et Sénateurs, ainsi que des autorités militaires et politico-administratives ont participé à cette messe.ACP/Fng/GGK