Les entrepreneurs appelés à s’appuyer sur les  structures spécialisées des ME-MPE pour se développer

0
246

Kinshasa, 1er juillet 2021 (ACP)- Le ministre d’Etat en charge des Petites et moyennes entreprises, Eustache Muhanzi Mubembe, appelle les patrons des entreprises  à s’appuyer sur les différentes structures spécialisées des Micro-entreprises- Moyennes et petites entreprises (ME-MPE), en l’occurrence l’OPEC pour la capacitation, le FOGEC pour les crédits et l’autorité de  régulation de la sous-traitance dans le secteur privé pour le contrat pour se développer ,  a appris l’ACP jeudi de ce  ministère.

Il  a lancé cet appel au cours d’une conférence de presse organisée en début de la semaine, en marge de la  commémoration de la journée internationale des ME-PME célébrée le 27 juin de chaque année. Cette journée était  célébrée  cette année sous le thème : « entrepreneuriat, vecteur par excellence de la création d’emplois et des richesses pour la RDC ».

Il a indiqué, à cet effet, que l’ensemble du Gouvernement s’engage à très brève échéance à promouvoir l’entrepreneuriat et l’artisanat en République démocratique du Congo, en vue de la création d’une véritable classe moyenne.

Selon lui, les ME-MEP sont à la base de toute croissance économique véritable et inclusive. Il a, à cet effet, rendu hommage à toutes les femmes et hommes, jeunes et moins jeunes qui dans toutes les localités, territoires et provinces de la RDC, se sont levés pour créer, entreprendre et développer les activités économiques de toute nature pour se prendre en charge et contribuer au bien-être de nos communautés.

Il a également reconnu les mérites des entrepreneurs nationaux et internationaux qui ont réaffirmé leur importance dans la concrétisation des objectifs de développement durable, par la promotion de l’innovation de la créativité du travail.

C’est dans ce cadre que le Gouvernement a adopté le 5 juin 2020, le programme national du développement de l’entrepreneuriat au Congo (PRONADEC). La stratégie de celui-ci, s’articule autour de trois C.  C comme capacité, crédit et contrat  pour mettre en place une politique de renforcement de capacité humaine et de promotion de l’esprit d’entreprise, faciliter l’accès aux crédits par les accompagnements financiers plus favorables et diversifiés. Il s’agit enfin de faciliter l’accès aux marchés tant publics que privés, et tous ces trois C devant être soutenus par un  grand C symbolisant le climat des affaires.

Le ministre d’Etat a relevé, par ailleurs, que toutes ces réformes font l’objet de deux avant-projets de lois respectivement sur la promotion de l’artisanat en RDC et sur l’entrepreneuriat et startup. Ces deux projets de lois ont été validés par les experts lors d’un atelier organisé à l’hôtel Sultani le 15 juin  dernier  et seront bientôt soumis à la délibération du Gouvernement avant leur dépôt à l’Assemblée nationale.ACP/Fng/GGK