L’importance de la logistique pendant des catastrophes humanitaire et sanitaire démontré par Modeste Mutinga

0
333

Kinshasa, 02 juillet 2021 (ACP).- Le ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et solidarité nationale, Modeste Mutinga Mutuishayi, a démontré l’importance de la logistique pendant la période de crise humanitaire et sanitaire tragique lors de son intervention le 30 juin dernier aux assisses de Brindisi en Italie, organisées par  le dépôt de  Réponse humanitaire des Nations Unies‘’l’UNHRD’’, sous le thème :«  le Rôle de la logistique dans la préparation et la réponse à la pandémie de Covid-19 aux futures crises humanitaires et sanitaires ».

La logistique est avant tout une activité qui a pour objet de gérer les flux physiques et les données s’y rapportant dans le but de mettre à disposition les ressources correspondant à des besoins déterminés, c’est dans ce cadre que le ministre Mutinga a saisil’occasion pour encourager et  remercier la communauté internationale pour la sollicitude suivie d’une assistance humanitaire exemplaire. Il a en outre indiqué qu’en cas de crise relevant du sanitaire ou de l’humanitaire les ressources doivent être distribué de manière  rationnelle aux populations regroupées dans les sites de fortunes ainsi qu’à ceux qui sont rassemblées dans des familles d’accueil.

Il a ensuite rappelé à l’assistance le contexte difficile dans lequel la République Démocratique du Congo(RDC)s’est retrouvé lors de l’arrivée de la pandémie à Covid-19au mois de mars 2020, en passant par la décision du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de décréter l’Etat de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu jusqu’à l’éruption volcanique duNyiragongo. Cet état de choses, a obligé une partie de la population de la ville de Goma à se déplacer dans un chaos indescriptible,a –t- il indiqué.

L’ouverture des couloirs sécurisés pour le personnel humanitaire et pour les populations en détresse et  une meilleure coordination entre la planificationdes humanitaires et des impératifs diplomatiques et sécuritaires des pays bénéficiaires de l’assistance humanitaire, a renchérit le ministre.

Dans lamême lancée, M. Mutinga a invité l’assistance à comprendre que la direction de la logistique exige également l’échange des informations de façon objective et rapide avant d’affirmer aussi que les chaines d’approvisionnement doivent être fluides et flexibles.

Convaincu du rôleprépondérant joué par la communauté internationale, Modeste Mutinga Mutuishayi n’a cessé de souligner malgré de nombreux défis que la RDC  a pu organiser sa propre réponse humanitaire d’urgence en bénéficiant de l’appui des pays amis, dont le Kenya, la République du Congo, le Japon, la grande Bretagne, la République des Emirats Arabe Unis et le Royaume de Belgique.

Il a toutefois expliqué que la RDCa bénéficié de l’appui des membres du cadre de concertation humanitaire de la RDC notamment la PAM, la Croix-Rouge et l’UNICEF, avant d’insister pour que ces assissesbalisent le chemin d’une prise en charge optimale des crises humanitaire à travers le monde.

Le ministre des Affaires sociales a par ailleurs rappelé que l’UNHRD à Brindisi, situé à San Vito mis à la disposition du gouvernement italien, joue un rôle de première ligne dans la préparation et la réponse aux situations d’urgence dans le monde entier.

ACP/NIG