Les doléances de  la Communauté CBCO transmises bientôt au Parlement

0
178

Kinshasa, 03 juillet 2021 (ACP)- Les doléances contenues dans un cahier de charge de la Communauté Batiste du Congo (CBCO) seront bientôt transmises au président de l’Assemblée nationale et celui du sénat, a déclaré la députée nationale Solange Masumbuko, dans une communication faite pendant le culte, du haut de la chaire de l’Eglise CBCO à Kintambo, à la clôture de la journée internationale de la femme baptiste au Congo.

Mme Solange Masumbuko qui a participé aux travaux de cette journée  internationale a promis  de conduire personnellement une délégation de la CBCO auprès des  deux chambres du parlement   afin d’exposer ces doléances.

Il s’agit   de la budgétisation des écoles et centre de  formation de la  CBCO, la décoration à titre posthume de la première femme présidente de l’ Association des  femmes  baptistes au Congp, Marie  Mati pour ses nombreuses œuvres réalisées  au profit de la jeune fille congolaise dont  le Centre féminin Mama  Mobutu de Limete dont elle est cofondatrice, la reconnaissance  officielle  de l’Association des  femmes baptistes au Congo et l’assistance  en ressources financières et  matérielles  au Centre de formation  pour jeunes filles situé à Kinkole à Kinshasa.

 A ces doléances, le représentant légal de la Communauté baptiste  au Congo, le Révérend Anderson Mwimbu  Duena a ajouté la menace d’extorsion des  terrains  appartenant à sa communauté et le besoin en assistance en tracteurs.

Dans sa prédication faite lors du culte de clôture de la journée, le Rév. Mwimbu  a indiqué  que la CBCO participe  à la formation des jeunes congolais à travers ses nombreuses écoles  en RDC avant de faire état des soins prodigués aux malades dans les hôpitaux de sa communauté via notamment le programme Sanhru.

Une médaille à titre posthume a été remise à Mme Marie Mati, l’Association des  femmes  baptistes au Congo dont le décès  remonte à 1973. ACP/CL/Cfm