Le ministre Mbungani fixe le conseil des ministres sur l’évolution de la situation de Covid-19 en RDC

0
232

Kinshasa, 04 juillet 2021 (ACP).- Le ministre de la santé publique, hygiène et prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani, a fixé vendredi, le Conseil gouvernemental sur l’évolution de la situation de la pandémie de la Covid-19 en RDC, a rapporté le porte parole du gouvernement dans son compte-rendu du dixième conseil des ministres présidé par le Premier ministre.

Notons que l’application de la Couverture Santé Universelle et la situation de la pandémie à Covid-19 sur l’ensemble du territoire national, ont été parmi les points majeurs abordés au chapitre social de ce 10ème conseil des ministres.

Selon la source, le ministre Mbungani a, en termes des statistiques, indiqué  qu’officiellement  le cumul des cas depuis le début de la pandémie au pays en mars 2019 a franchi la barre de plus 41 241 cas confirmés dont plus 9280 décès. Et que la ville de Kinshasa demeure la province la plus touchée du pays enregistrant 72,7% des cas (soit plus 29 970).

Elle est suivie des provinces du Nord-Kivu et du Haut-Katanga qui dénombrent respectivement plus de 3 234 (soit 7,8%) et plus 2 164 des cas (soit 5,2%).

Pour prêcher par l’exemple, conformément à ce qui a été annoncé au Conseil des ministres précédent, le ministre de la Santé et sa vice ministre ont été vaccinés, a confirmé le Porte-parole du gouvernement, annonçant que d’autres membres du gouvernement vont emboiter le pas pour donner un coup d’accélération à la vaccination.

A l’expiration du délai de quinze jours des mesures prises pour contrer la propagation de la pandémie à Covid-19, le Premier ministre a, par ailleurs,  informé le Conseil du renouvellement de toutes les dix-neuf (19) mesures de riposte annoncées au terme du Conseil des ministres du 18 juin 2021.

Le ministre de la santé fait état de 35 cas de choléra en RDC

Le ministre de la Santé ublique a, par ailleurs, fait état de trente-cinq (35) cas de choléra enregistrés en RDC la semaine dernière, dont vingt-neuf (29) au Nord-Kivu, cinq (5) dans le Tanganyika et un (1) cas au Kasaï.

Il a fait savoir que la situation devient particulièrement inquiétante dans le Kasaï, car le Choléra devient endémique.

Hormis les activités de surveillance des zones de santé, il y a les préparatifs du second passage de la vaccination préventive contre le choléra dans le Haut-Katanga et l’appui à la surveillance contre une éventuelle flambée de choléra et autres maladies diarrhéiques postéruption du volcan Nyiragongo dans le Nord-Kivu. ACP/CL/Fmb