Reprise des opérations militaires avec les forces françaises au Mali

0
238

Kinshasa, 04 juillet 2021 (ACP).- La France a annoncé la reprise de ses opérations militaires conjointes avec les forces armées maliennes (FAMA), ainsi que ses missions de conseil, suspendues le 3 juin, après le second coup de force du colonel Assimi Goita, ont rapporté dimanche des médias étrangers. « A l’issue de consultations avec les autorités maliennes de transition et les pays de la région, la France prend acte des engagements des autorités maliennes de transition endossés par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et a décidé la reprise des opérations militaires conjointes ainsi que des missions nationales de conseil, qui étaient suspendues depuis le 3 juin dernier », a fait savoir Paris dans un communiqué.

Une décision motivée aussi selon la ministre française des armées, par la nécessité de participer avec les alliés européens et américains, aux côtés des pays sahéliens et des missions internationales, pour combattre les groupes djihadistes qui sévissent au Sahel, a conclu vendredi le ministère français des Armées dans son communiqué.

Même si elle ne remet pas en cause le désengagement progressif au Sahel annoncé par Emmanuel Macron au profit de Takuba, groupement de forces spéciales européennes dédié à la lutte contre les djihadistes et qui compte actuellement 600 hommes au Mali dont des Français, les autres des Estoniens, des Tchèques, des Suédois et des Italiens. « Aujourd’hui, nous ne voyons pas d’inflexions, de réticences ou de remise en cause liées à la situation politique au Mali « , a assuré Florence Parly, estimant d’autant plus important que nous consolidions Takuba que nous lui voyions un rôle majeur dans les prochaines années. ACP/CL/Fmb