Coup d’envoi de l’Atelier sur les rôles des médias dans le renforcement de la participation des femmes à la vie politique

0
217

Kinshasa, 08 juillet 2021 (ACP).- Le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya Katembwe, a donné jeudi, à Kinshasa, le coup d’envoi des travaux de l’«Atelier sur les rôles des médias dans le renforcement de la participation des femmes à la vie politique et au processus de prise de décision», organisé par l’UNESCO.

Le ministre Muyaya a relevé, à cette occasion, que l’implication, la participation et la représentation égale des femmes aux processus décisionnels sont essentielles pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable car, cela constitue un acte d’équité et un début de réparation d’une injustice criante.

En RDC, a-t-il fait observer, la femme constitue l’élément numériquement prépondérant et assure plus de 60% de la production nourricière. Cependant, elle reste à la marge de la société et n’a pas un accès équitable à la décision et au contrôle des ressources.

Dans le contexte actuel de notre pays, a poursuivi le ministre, la participation des femmes dans les processus de paix génèrera les conditions d’une démarche inclusive favorable à une réelle réconciliation nationale, nécessaire à la restauration et au maintien effectif de la paix.

«La volonté du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de promouvoir l’implication de la femme dans les instances de prise de décision est manifeste et louable. Ses récents choix prouvent à suffisance sa détermination à faire bouger les lignes sur cette question» a-t-il souligné, ajoutant que la participation politique de la femme congolaise reste, il est vrai, encore faible, mais qu’il a bon espoir que les efforts de tous les champions de la cause de conjuguer à la volonté politique du gouvernement, produiront des fruits dont nous pourrons tous être fiers.

«Je me réjouis que cet atelier vise à donner aux  journalistes une meilleure compréhension des obstacles liés à la participation de la femme à la vie politique et au processus de prise de décision et j’espère qu’à l’issue de ce dernier les médias congolais deviendront une plateforme privilégiée d’accès à l’information et feront un pas de plus dans la promotion de l’égalité de genre pour une pleine participation de la femme à la vie politique et au processus de prise de décision en RDC », a conclu le ministre Patrick Muyaya.

Appel pour la promotion et l’amélioration de l’image de la femme

Pour sa part, le représentant de l’UNESCO en RDC, Jean-Pierre Ilboudo a invité à la promotion et l’amélioration de l’image de la femme, ce qui entraîne l’implication des professionnels des médias.

«Les médias peuvent entraver ou accélérer les avancées structurelles en faveur de l’égalité du genre du fait qu’ils jouent un rôle crucial dans la formation des perceptions, des opinions et des comportements. Ainsi, les médias se trouvent-ils particulièrement bien placés pour promouvoir la lutte contre les stéréotypes, pour refléter la réalité des femmes et des hommes dans toute sa diversité et pour encourager la parité genre», a indiqué le représentant de l’UNESCO.

Mme Rose Masala, présidente de l’UCOFEM a encouragé les femmes journalistes à renforcer leur capacité, à aspirer aux pistes de responsabilité, pour apporter leur contribution à ce combat de la femme.

Cet atelier de 3 jours, soit du 7 au 9 juillet courant, offre aux professionnels des médias un cadre de discussion thématique autour des expériences et des pratiques de l’utilisation des médias par les femmes leaders, en vue de promouvoir la visibilité de leurs actions, mais aussi par les femmes de médias en matière de collecte, de traitement et de diffusion de l’information sur les activités de celles-ci. ACP/Zng/GGK/Mni