L’UE investit plus de 68% de financements pour la conservation de la biodiversité en Afrique centrale

0
260

Kinshasa, 08 juillet 2021(ACP).- L’Union Européenne (UE) investit plus de 68% de financements pour la conservation de la biodiversité dans la sous-région d’Afrique centrale, indique un rapport de l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale (OFAC) parvenu jeudi à l’ACP.

Il s’agit des financements allant de la période de 2015 à 2029. Les bailleurs vont investir au total 3,1 milliards de dollars américains pour la conservation de la biodiversité dont l’UE participe à 68%.

D’après la plateforme de recensement des initiatives dans le secteur forêt/environnement développée par l’OFAC et mise en service depuis 2016, les chiffres utilisés dans cette comptabilité proviennent des documents, des projets, des contrats ou des audits. Ces chiffres ne reflètent pas nécessairement les montants réellement dépensés pour la mise en œuvre de ces initiatives sans compter divers financements qui n’ont pu être comptabilisés.

En RDC, l’Union Européenne appuie 5 aires protégées à travers son programme Environnement et Agriculture durable (EAD). Les 5 sites bénéficiaires de ce programme sont les parcs nationaux des Virunga, de la Salonga, de Garamba, le complexe Upemba-Kundelengu et la réserve biosphère de Yangambi.

Ce programme est exécuté par la cellule d’appui à l’ordonnateur national, COFED, dans le cadre du 11ème Fond européen de développement (FED).

Étalé sur une durée de 6 ans, soit de 2014 à 2020, le 11ème Fonds européen de développement est l’une de plus importantes enveloppes sur un plan bilatéral avec plus de 620 millions d’euros mobilisés sur quatre axes prioritaires.

Il s’agit de la santé (222 millions d’euros), de l’environnement et de l’agriculture durable (175 millions) ainsi que de l’infrastructure. À ceci s’ajoutent quelques mesures d’appuis transversaux (appui à la société civile : 12 millions d’euros, et autres mesures : 18 millions d’euros). ACP/Zng/GGK/May