Kolwezi, province du Lualaba

0
661

Le « modèle ZIJIN » pour l’exploitation minière gagnant-gagnant en RDC

Il y a six ans, ce n’était qu’une des zones suburbaines de Kolwezi, avec un petit nombre de citoyens vivant en grappes sporadiques et les faibles lumières étaient comme des étoiles dans l’obscurité, faibles et vacillantes. Six ans plus tard, elle est devenue l’une des zones les plus dynamiques de Kolwezi, avec des dizaines de milliers de citoyens vivant en grappes spontanées et des lumières vives éclairant la ville toute la nuit. Tout cela est dû au changement et à l’espoir apportés par la société chinoise ZIJIN Mining.

Au cours des six dernières années, la société chinoise a investi et établi COMMUS SAS dans la province du Lualaba, qui a non seulement réalisé un investissement cumulé d’environ 550 millions USD et construit la quatrième plus grande entreprise minière de cuivre en RDC, mais a également créé plus de 2 400 emplois directs pour les communautés locales, payé un total d’environ 470 millions USD de taxes et de droits conformément à la loi, et réalisé un total d’environ 13 millions USD de dépenses deresponsabilité sociale. On peut dire que l’arrivée de ZIJIN Mining a apporté des ailes et un élan vigoureux au développement accéléré de la région, ainsi que les technologies chinoises avancées et les solutions modernes de développement des mines vertes.

Efficacité : un modèle pour les coentreprises Sino-Congolaises

LA COMPAGNIE MINIÈRE DE MUSONOÏE GLOBAL SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE, a un actionnariat dont ZIJIN Mining Group Company Limited détient 72% alors que 28% pour la Générale des Carrières et des Mines et porte à ce stade une capacité de production de plus de 100.000 tonnes de cuivre et de 1.500 tonnes de cobalt, soit la 4èmeplus grande entreprise de cuivre  en RDC.

Albert Yuma, Président de la Générale des Carrières et des Mines, l’a qualifiée d’ « un modèle pour les coentreprises Sino-Congolaises » en raison du haut niveau d’efficacité démontré tout au long du processus de construction et d’exploitation.

Depuis le début de la construction de la phase I, ZIJIN MINING a assuré une introduction tous azimuts au chantier des technologies, des standards et des solutions chinoises. A travers le réglage et l’optimisation sans cesse des procédés et chaînes de production, des programmes de conception et de construction etc., l’investissement total des travaux a été réduit de 50% par rapport au plan initial alors que le délai de construction a été raccourci de 2,5 ans à 2 ans. Ce qui a battu le record du temps le plus court pour la construction et la mise enproduction minière en RDC.Fin mars 2018 a démarré la construction du projet de la phase IIde COMMUS SAS. En fonction de l’idée prioritaire et dominante «sécurité-qualité-vitesse-coût» et par l’organisation scientifique, dispatching précis et enjeux transformables, le projet a vu l’achèvement et l’essai de production en seulement 9 mois, tout en créant une nouvelle vitesse de construction en RDC parmi les entreprises chinoises et un nouveau record imbattable de construction minière en RDC.

«Ce que COMMUS SAS m’impressionne le plus est qu’en dépit des difficultés et défis variés, elle a réalisé les objectifs fixés à travers la rénovation et l’évolution.» s’exclame MmeKIRIKA SOYEN Christelle, gestionnaire du Bureau d’Administration.

Derrière la Vitesse et les miracles sont l’esprit de recherche de la vérité et la conduite réaliste des Zijinais. Par exemple, ils ont successivement créé, au cours de la construction de la phase II, plusieurs records tels que la vitesse record de transbordement en Afrique du Sud (5 jours), celle de transport terrestre en Afrique (8 jours) et celle de dédouanement (27 heures). Et le taux de réussite de la dimension géométrique de plus de 6000 tonnes de structures  en acier sur le site a atteint 100%, alors que tous les équipements ont connu le succès du montage et de la mise au point en une seule fois. De plus, les joints de soudure d’une longueur de plus de 200 mille de mètres des structures non standards ont été soudés avec succès de la même manière sans aucune omission de soudure.

«Au fils des années, j’ai témoigné la diligence et la gentillesse du peule chinois qui est fort d’une capacité substantielle d’adaptation et de réaction. Ils travaillent sans épargner aucun effort ni plainte, même pendant les heures supplémentaires. Maintenant, j’apprécie beaucoup leur style de travail, tout en jouissant de tous les jours de travail avec eux.» rappelle ILUNGA MWELWA Trésor, chauffeur de la société.

A part de la rénovation et des vitesses créés de construction, COMMUS SAS se caractérise également par un niveau remarquable d’exploitation et de production. Elle a réalisé la production prévue, l’application des normes et la distribution de dividendes aux actionnaires dès l’année de la mise en production pendant la phase I et la phase II. Ce qui s’est avéré bien rare dans l’histoire de la GECAMINES.

Protection de l’environnement : pionnier de l’éco-mine en RDC

En planifiant la construction du projet, Zijin Mining a l’intention de faire de la mine de COMMUS SAS une mine verte, pour créer ainsi un précédent dans l’histoire minière centenaire de la RDC.

Au début de 2018, COMMU Sa pleinement lancé le verdissement et l’embellissement des remblaiset du bassin. Cependant, en raison de problèmes tels que le sol mou de talus, le manque de fertilité, la difficulté de réserve d’eau et le dégravoiement pendant la saison des pluies, tant la plantation artificielle de graines que la plantation de végétation ont rencontré

«Waterloo» au stade initial, et le taux de survie du premier lot de plantes vertes était inférieur à 10 %.

«À cause du sol mou de la saison des pluies lors de la construction, les camions de transport s’enfoncent ouvrent. Les travaux de verdissement doivent s’appuyer sur des pelle sou une assistance manuelle, et la progression globale était autrefois lente. » M. LIN Weifa, chef adjoint du Département des Mines de COMMUS a rappelé.

Face aux difficultés, l’entreprise n’a pas cessé de développer l’essai de plantations indépendantes et a découvert des méthodes telles que la pose de sol humifère pour la transformation complète du sol de talus et l’utilisation de la plantation profonde artificielle pour le verdissement. Après plusieurs années des efforts, la superficie totale de plantes vertes plantées sur les talus du bassinet des remblais est d’environ 400 000 mètres carrés. Dans le même temps, COMMU Sa également réalisé un verdissement complet de l’usine et de la résidence, à présent, le taux de couverture de la surface verts a dépassé 90% et la superficie totale est d’environ 100 000 mètres carrés. Grâce à un effort continu, le corps de la mine exposé a depuis été mis sur une « armure verte », et la société a également été largement saluée par les habitants locaux.

«Les travaux de verdissement mis en œuvre par COMMUS pendant ces dernières années ont efficacement amélioré la qualité de l’air et protégé avec succès les résidents environnants pour éviter de nombreuses maladies infectieuses. C’est ce que je n’ai jamais vu dans d’autres entreprises autour de Kolwezi. » Le résident locaux BILADI COOPER a déclaré.

Cependant, construire des «mines vertes» ne consiste pas que de créer la verdure avec des fleurs et oiseaux, mais aussi de réaliser l’exploitation et la transition écologique. Fin 2018, COMMUS a initié l’opération exclusive d’arrangement de l’émission métallurgique. A travers le des soufrage par bioxyde d’hydrogène, la neutralisation entre l’acide et la soude, la soude double etc. les indices de SO2et des particules solides ont été respectivement réduits à environ 250mg/m³ et 58mg/m³, soit des chiffres bien plus bas que le standard  stipulé tant en RDC qu’en Chine. D’ailleurs, prônant toujours sur «l’humain d’abord», COMMUS pousse efficacement le travail de prévention et de cure du paludisme. Elle a baissé la morbidité de 30% à l’époque à 3% à présent par des mesures comme la désinfection régulière, la distribution de vaporisateur anti-moustique, de moustiquaire et de bobines de moustique etc., ce qui a considérablement garanti la santé et la sécurité du personnel.

«Le plus grand changement qu’amène l’emploi à COMMUS est que ma famille et moi avons connu une amélioration de la conscience dans les aspects de la protection environnementale et de sécurité, de protection, de la capacité de protection etc. grâce à diverses formations sur la sécurité, la prévention du paludisme et la prévention et le contrôle des épidémies du Covid-19» explique Christelle.

Responsabilité : près de 500 millions de dollars de taxes payées au profit des autochtones.

Depuis son installation en RDC fin 2014, COMMUS, filiale de ZIJIN MINING, garde toujours l’engagement initial et la mission «exploitation minière au profit du bien-être social» pour assumer activement ses responsabilités sociales. Elle contribue au développement des infrastructures et des activités sociales par de multiples moyens comme la donation, la construction en aide, la visite de consolation etc.

Selon la statistique incomplète, COMMUS a affecté environ 13 millions USD dans la cause de responsabilité sociale depuis 2015 jusqu’à aujourd’hui. Les projets comprennent le financement de la construction des puits d’eau civils, la réparation et maintenance régulière et gratuite du système d’alimentation d’eau civile, la réparation gratuite en urgence du réseau d’électricité civil ( par exemple, la grande réparation de coupure affectant toute  la ville du novembre 2017 et du mars 2019), la réhabilitation du pont de MUTOSHI et des route municipalesau périmètre de la concession, la donation des matériels d’éducation aux écoles locales, le don financier ad hoc contre la Covid-19, le don financier pour l’aide aux victimes du tremblement de terre, etc. En outre, l’entreprise a payé un total d’environ 470 millions USD de taxes et de droits conformément à la loi, ce qui représente le pourcentage le plus élevé de taxes et de droits payés par les entreprises minières locales.

«COMMUS a mené aux communautés beaucoup de bonnes actions et fait de dons de matériels, y compris la farine et l’huile alimentaire pendant les fêtes, les kits contre la Covid-19 pendant la période de propagation, les articles de papeterie pour la Journée de l’Enfant etc.. En bref, les habitants de la communauté remercient beaucoup COMMUS qui joue un rôle très important dans le développement et les quotidiens de la communauté. Nous sommes comme une famille. » Raconte LUSILA KALONDA Lucien, habitant de la communauté.

Construire une famille unie de la communauté et de la société et réaliser un développement conjoint par l’union gagnant-gagnant. Pour promouvoir la construction et le développement de la communauté, COMMUS a créé d’un côté plus de 2400 emplois locaux directs en mettant en place la stratégie «la localisation des employés» avec 86% des employés locaux et 41,42% des employés locaux qui occupent un poste de base ou de cadre ; et d’un autre, elle donne la priorité lors du recrutement aux actifs de lacommunauté, d’où les habitants des communautés locales représentent de l’ordre de 50% du personnel local de la société.

«COMMUS a créé d’énorme d’emploi aux jeunes de la communauté, comme mon frère qui était en chômage. Avec l’emploi dans COMMUS, il travaille près de la famille et gagne beaucoup pour supporter toute la famille. Toute ma famille témoigne sa gratitude à COMMUS.» explique Cooper.

C’est grâce au développement harmonieux que les habitants des  communautés développent et consolident leur affection auprès de COMMUS à leur insu. Lors de l’élection présidentielle «trois unis en un» de la fin de 2018 au début de 2019, les communautés ont lancé l’initiative de former une équipe de la protection de sécurité de plus de 200 personnes avec le chef de village et le chef de coutumier en tête qui cantonne et s’héberge dans la société. Ce qui a constitué la mesure la plus directe et efficace avec laquelle la société est arrivée à surmonter cette crise.

Ayant pour l’objectif de pratiquer davantage les responsabilités sociales et de promouvoir le développement communautaire, COMMUS a signé en février 2021 avec les huit communautés locales le Cahier des Charges de 2021-2025 avec un investissement d’à hauteur de 4,4 millions USD échelonnés en 5 ans pour construire successivement une vingtaine de projets tels que écoles de formation, centres médicaux, fermes professionnelles, marché agricoles, installations d’alimentation d’eau etc.

«ZIJIN MINING est une société qui incarne un sens élevé de devoir et de responsabilité, et sa filiale COMMUS a bel et bien réalisé l’exploitation minière au profit du peuple congolais à travers la pratique du modèle gouvernement-entreprise-société.» a martelé M. Dany Banza, Ambassadeur itinérant du Président de la RDC.

«L‘exploitation minière au profit du bien-être social”tel est l’objet social de ZIJIN Mining et COMMUS SAS, et c’est aussi notre cœur et notre mission éternels.  À l’avenir, nous nous appuierons toujours sur lescommunautés, nous compterons sur lescommunautés, nous servirons lescommunautéset nous ferons de notre mieux pour contribuer à l’amélioration de la vie des populations environnantes, à l’amélioration des infrastructures régionales et à un développement économique rapide. Dans le même temps, nous pratiquerons plus profondément le concept ESG, garderons à l’esprit que les eaux limpides et les montagnes verdoyantes valent de l’or, et protégerons davantage les montagnes vertes, le ciel bleu et les nuages blancs qui entourent la mine, afin de parvenir véritablement à une coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature et entre l’homme et les animaux. »C’est ce qu’a déclaréM. ZHANG Xingxun, Directeur Général de COMMUS SAS.

Les gestionnaires de COMMUS avec le Président de la République, Félix Antoine TshisekediRemblais

JardinSiège social de l’entreprise COMMUS à KolweziAssistance de la société aux personnes riveraines

Distribution des fournitures scolaires aux élèves de huit écoles de la commune de Dilala à l’occasion de la journée de l’Enfant AfricainSignature du cahier des charges pour la construction des infrastructures communautaires