Les soins de santé et le numérique au cœur d’une échange à l’IFK

0
131

Kinshasa, 09 juillet 2021 (ACP).- L’Institut français de Kinshasa (IFK) a organisé jeudi dans le cadre de son programme « les jeudis numériques de la médiathèque » un échange autour du thème « Les soins de santé et le numérique » abordé par le Dr Emmanuel Epenge, neuropsychiatre au Centre Neuro Psycho Pathologique (CNPP).

Le Dr Epenge a indiqué que le numérique révolutionne la façon dont la médecine est pratiquée aujourd’hui en RDC. Les hôpitaux utilisent les ordinateurs et les tablettes pour la fiche et l’identification des malades. La santé numérique envisage l’amélioration des informations électroniques, le renforcement des prestations médicales, la gestion du système de santé, la sécurité et la protection de la vie privée des malades.

Par ailleurs, les études ont montré que l’espérance de vie en RDC est passée en 2018 à 56,5 ans pour les hommes et à 59,7 ans pour les femmes. Le taux brut de mortalité est passé de 11,06 pour 1.000 habitants en 2011 à 9,4 décès en 2018, ce qui représente une nette amélioration. La situation sanitaire de la mère, du nouveau-né et de l’enfant est toujours marquée par l’excès de mortalité pour des causes évitables.

Le paludisme constitue la première cause de morbidité et de mortalité en RDC et continue à représenter plus de 40% de causes de mortalité infantile. Les enquêtes de surveillance de l’OMS pour la ville de Kinshasa révèlent que chez les personnes de plus de 15 ans, la prévalence de l’hypertension artérielle (HTA) est de 11% et celle du diabète est de 15,5%, la consommation des psycho-actives comme le tabac, l’alcool et la drogue constitue un sérieux problème de santé publique.

Le Dr Epenge a souligné que les prestations de soins et de services de santé au pays connaissent des problèmes prioritaires récurrents notamment la faible couverture sanitaire, la faible capacité opérationnelle des structures à tous les niveaux à réaliser les interventions, la faible qualité des soins et des services offerts, la faible utilisation des soins et des services disponibles.

Présentation de l’application médicale « Congo Medika »

Le Dr Epenge a présenté au cours de cette échange son application médicale dénommée « Congo Medika » qui est une des solutions pour les soins de santé numérique en RDC.

Il a expliqué que « Congo Medika » est une organisation qui contribue quotidiennement au bien-être de la population congolaise. Créée depuis deux ans, « Congo Medika » est à télécharger sur « Play store ». Grâce à son équipe pluridisciplinaire, elle assure des prestations médicales de qualité à domicile car il a été constaté qu’en RDC 82% de ménages ne sont pas satisfaits des services de soins offerts par le système de santé public.

« Congo Medika » offre plusieurs services notamment la consultation médicale à domicile par des médecins généralistes et spécialistes, les soins infirmiers, la livraison des médicaments, les conseils de santé mensuel, etc. « Congo Medika » a été créé à la suite du constat des problèmes, à savoir  les maladies chroniques non dépistées et suivies, la mauvaise orientation des malades, le manque du temps pour se faire soigner et la circulation des médicaments contrefaits, a dit le Dr Epenge.

Il a annoncé à la même occasion que sa « clinique des douleurs » organise la campagne de consultations, de sensibilisation et de prise en charge gratuite de toutes sortes de douleurs, du 03 au 31 juillet 2021. Les personnes concernées peuvent passer au siège sur l’avenue Vivi n°23, quartier wenze, dans la commune de Kintambo. ACP/Fng/nig