Renforcement des capacités des cadres de la PNC de la commune de Dibindi à Mbuji-Mayi

0
144

Mbuji-Mayi, 08 juillet 2021 (ACP).- L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) organise depuis lundi, un séminaire de renforcement des capacités des cadres de la Police nationale congolaise (PNC) de la commune de Dibindi à Mbuji-Mayi, chef-lieu du Kasaï-Oriental, dont la cérémonie d’ouverture a été assurée par Mme Jeannette LongaMuswamba, gouverneure intérimaire de cette province, pour une durée de 10 jours.

Avant de déclarer ouvert ce séminaire, la cheffe de l’exécutif provincial a remercié l’OIM  et son bailleur de fonds qui est le gouvernement des Etats-Unis via le bureau de l’INL chargé de lutte contre les stupéfiants  et de l’applications des lois,  pour les efforts fournis en vue d’accompagner la RDC dans l’amélioration de la sécurisation des personnes et de leurs biens à la base.

L’autorité provinciale a invité les participants, au terme de cette session, à aller vers le changement et l’approche du travail en ne mélangeant pas l’ancien et le nouveau  système.

Elle leur a recommandé de travailler sur base de six principes qui fondent la police de proximité notamment le partenariat, la prévention, la proximité, la recevabilité, la résolution de problèmes et le respect des droits humains.

Auparavant, M. Donat MuambaMudilaMpiku, délégué de l’OIM chargé du projet « police de proximité et de professionnalisation de la police, avait indiqué que ce renforcement des capacités vise à mettre au pas ces cadres appelés à travailler avec les 2.000 policiers actuellement en formation à l’école de police de Tshipuka.  Cette activité permet ainsi d’éviter d’éventuels conflits de savoir qui pourraient surgir du fait du redéploiement de ces apprenants dans leurs postes d’attache vis-à-vis de leurs commandants quisont des officiers et sous-officiers.

Ces séminaires, a-t-il précisé, ont été inscrits dans le plan de travail de la phase IV du projet en vue de renforcer les capacités opérationnelles des officiers et sous-officiers de la PNC travaillant dans la commune de Dibindi, zone d’intervention actuelle de l’OIM.  Pour sa part, le commissaire provincial de la PNC au Kasaï-Oriental, le commissaire divisionnaire-adjoint Roger Nsinga Vola a exhorté les participants à faire preuve d’assiduité et d’accorder une attention toute particulière aux matières dispensées, l’objectif étant de s’approprier les notions de cette réforme pour qu’à l’issue de cette formation, tout le monde ait le même entendement. ACP/IMK