La Colombie enquête sur quatre sociétés pour leurs liens présumés avec l’assassinat du président haïtien

0
509

Kinshasa, 10 juillet 2021 (ACP).- La Colombie enquête sur quatre sociétés ayant embauché 17 anciens militaires colombiens qui auraient participé à l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, a annoncé samedi le directeur de la police Jorge Luis Vargas cité par la presse internationale.

« L’information officielle que nous avons (d’Haïti) est que 15 personnes ont été capturées et nous avons été interrogés sur des ressortissants colombiens, ainsi que sur deux personnes qui sont mortes dans une intervention policière », a-t-il dit lors d’une conférence de presse. M. Moïse a été assassiné tôt mercredi dans sa résidence à Port-au-Prince par un commando de mercenaires.

Ces quatre sociétés auraient engagé les anciens militaires, les emmenant d’abord en République dominicaine, puis les envoyant en Haïti, a précisé M. Vargas. « Nous avons commencé à rassembler une base de données avec les 196 pays qui composent Interpol pour une clarification rapide, ce qui nous permet de partager les données recueillies avec Haïti », a-t-il ajouté. « Nous offrons toute l’aide possible pour trouver la vérité sur les auteurs matériels et intellectuels de l’assassinat », a tweeté vendredi le président colombien Ivan Duque, ajoutant qu’il avait eu une conversation téléphonique avec le Premier ministre intérimaire d’Haïti, Claude Joseph.

ACP/Zng/Cfm/Thd