Soutien des députés nationaux au ministre de l’Economie dans sa quête pour la baisse des prix des produits de première nécessité

0
444

Kinshasa, 11 juillet 2021A(ACP).- Le ministre de l’Economie nationale, Jean-Marie Kalumba Yuma s’est entretenu, samedi à Kinshasa dans son cabinet de travail, avec un groupe des députés nationaux réunis au sein du Collectif des parlementaires pour l’action sociale, venus soutenir la démarche du gouvernement, à travers le ministère de l’Economie nationale, tendant à faire baisser les prix des produits de consommation de première nécessité ainsi que d’autres services, indique un communiqué de presse dudit ministère  reçu le même jour à l’ACP.

La source révèle qu’au cours de cette rencontre à caractère technique, les élus nationaux ont reçu de la part de Jean-Marie Kalumba, des explications sur la démarche que son ministère dont la motivation profonde est le respect des textes légaux en vigueur et relatifs à la fixation des prix des produits de consommation.

«Il y a au moins 36 (trente-six) éléments incorporés injustement par les opérateurs économiques dans leurs structures des prix, ce, pour justifier l’exagération des prix sur le marché», a confié Jean-Marie à ses hôtes.

Selon la source, cette manière d’agir a été condamnée par les élus du peuple à l’issue de leur rencontre.

Répondant à une question de la presse,  le député national Simon Pierre Lyananio a déclaré que lui et ses collègues, sont déterminés à soutenir la dynamique enclenchée par le gouvernement, à travers le ministère de l’Economie nationale, par rapport à la révision à la baisse des prix de ces produits et voir même ceux de billets d’avion.

«Lors de notre première rencontre, le ministre de l’Economie nationale nous avait fait part de toutes les négociations qu’il a eues avec la Fédération des entreprises du Congo (FEC). Nous ne comprenons pas pourquoi ces mesures, jugées salvatrices, tardent à être appliquées», s’est-il interrogé.

Cet élu national a exprimé, en outre, sa satisfaction quant au bon déroulement du processus entamé par Jean Marie Kalumba Yuma qui se serait déjà entretenu avec certains de ses collègues pour la signature bientôt des arrêtés ministériels pour le besoin de la cause, car, estime-t-il, les congolais ont le droit de ne payer que le «juste prix» conformément à la structure légale reconnue et applicable par tous.

Pour sa part, la députée nationale Tatiana Pembe du même collectif, a indiqué que la crise qui sévit actuellement entre le ministère de l’Economie nationale et la FEC, doit interpeller le gouvernement. Il est temps, a-t-elle ajouté, de faire des investissements utiles dans l’agriculture, la pêche, l’élevage et surtout la réhabilitation des routes de desserte agricole pour améliorer le social des congolais.

Cette rencontre, a permis aux députés nationaux, membres du Collectif des parlementaires pour l’action sociale, de vérifier si ce qui est fait est certainement conforme et respecte, à la fois le droit et les intérêts des opérateurs économiques ainsi que ceux de la population congolaise en général, rappelle-t-on. ACP/CL/Fmb