Un véhicule utilitaire, don du Président Félix Tshisekedi au nouvel archevêque de Lubumbashi

0
964

Kinshasa, 11 juillet 2021 (ACP).- Le directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Guylain Nyembo a transmis les encouragements et remis un véhicule tout terrain, don du Chef de l’Etat au  nouvel archevêque métropolitain de Lubumbashi Mgr Fulgence Muteba, en soutien à la pastorale de l’Eglise, à l’issue d’une messe solennelle célébrée en la Cathédrale St Pierre et Paul par le Nonce Appstolique, à l’occasion de la prise de possession canonique de son siège épiscopal de cette ville.

«Le chef de l’Etat salue votre nomination par le Saint Père intervenue le 22 mai dernier et vous encourage à rester fidèle a votre mission», a dit Guylain Nyembo, représentant du Chef de l’Etat à cette cérémonie.

Mgr Fulgence Muteba Mugalu 58 ans,  remplace Mgr Jean Pierre Tafunga décédé cette même année.

L’ancien évêque de Kilwa Kasenga a reçu du Nonce Apostolique représentant du Pape , le Palium , pallium qui, selon lui, est un signe de la nouvelle charge de l’Archevêque «un manteau d’un bon pasteur».

Dans son serment de fidélité, Mgr Fulgence Muteba Mugalu, a promis de remplir fidèlement les tâches apostoliques lui confiées.

«Moi, Fulgence Muteba Mugalu, promu au siège d’Archevêque métropolitain de Lubumbashi, je serai toujours fidèle à l’Eglise, au pontificat, au pasteur suprême, successeur du bienheureux apôtre Pierre. Je veillerai à accomplir avec le plus grand soin, les tâches apostoliques confiées aux évêques, c’est-à-dire, d’enseigner, de sanctifier et de diriger le peuple de Dieu en communion hiérarchique avec la tête du collège apostolique et avec ses membres. Je veillerai à maintenir l’unité de l’Eglise universelle…», a dit promis le nouvel Archevêque métropolitain de Lubumbashi.

Ordonné prêtre en 1990, le nouvel archevêque de Lubumbashi a été ordonné évêque de Kilwa Kasenga en 2005.

Le 22 mai dernier, il a été nommé par le Saint Siège Archevêque et , à ce titre, il va administrer la province ecclésiastique de Lubumbashi qui compte 8 diocèses à savoir : Lubumbashi, Kalemie-Kilungu, Kamina, Kolwezi, Kilwa-Kasenga, Manono, Sakania-Kipushi et Kongolo.

Le Métropolitain a la charge de veiller à ce que la foi et la discipline ecclésiale soient maintenues avec diligence dans toute la Province, et que le ministère épiscopal soit exercé conformément aux normes ecclésiales.

Mgr Fulgence Muteba appelé à respecter son serment  

Félicitant le nouvel archevêque de Lubumbashi pour sa nomination, le cardinal Fridolin Ambongo a, dans son homélie, demandé à ce dernier de respecter son engagement, mieux son serment, celui de remplir fidèlement les tâches lui confiées par le Pape : garder et s’occuper du peuple de Dieu ainsi que le conduire vers son salut.

Aux fidèles catholiques de Lubumbashi, le cardinal Ambongo a demandé d’accueillir le nouvel archevêque afin de participer à la vie de l’Eglise catholique et à la transformation de la société par la crainte de Dieu.

Il a exhorté les acteurs politico-administratifs du grand Katanga, province ecclésiastique du nouvel archevêque, à collaborer sincèrement avec lui, en vue de travailler dans l’unisson, la paix et la cohésion, pour le peuple de Dieu confié à ses soins par Jésus et à vous tous fils et filles du grand Katanga.

«Je vous invite donc à bannir les discours haineux et les actes qui sèment la division entre les populations», a-t-il insisté.

L’archevêque métropolitain de Kinshasa a profité de cette occasion, pour dénoncer avec véhémence, le projet de loi relative à la «congolité» déposée à l’Assemblée nationale.

«Ce projet de loi stigmatise et porte le germe des conflits, de discrimination et ne permet pas le bonheur et la valeur de vivre ensemble. Ce projet de loi n’est pas naturel. Il a ainsi appelé la population du grand Katanga à doubler de vigilance. Il ne faut pas vous faire piéger par les divisionnistes des Congolais. Je vous informe que la CENCO et les Congolais en grande majorité s’opposent à ce projet qui entretient l’exclusion d’une grande partie des Congolais dans la sphère du pouvoir et de la gestion du pays », a martelé le cardinal Ambongo.

Le nonce apostolique Ettore Balestrero, plusieurs évêques dont le vice-président de la CENCO, Mgr José Moko, des prêtres et sœurs et le Directeur de cabinet Guylain Nyembo ainsi plusieurs députés et autre autorités politico-administratives et militaires   ont pris part à cette cérémonie, signale-t-on.

Qui est Mgr l’archevêque Fulgence Muteba

Nommé le 22 mai 2021, par le Pape François, Mgr Fulgence Muteba Mugalu est né le 9 juillet 1962 dans le diocèse de Kongolo, dans la province du Tanganyika. Il a été ordonné prêtre le 5 août 1990 et nommé évêque de Kilwa-Kasenga le 18 mars 2005.

Après avoir obtenu un diplôme de licence en théologie aux Facultés catholiques de Kinshasa (FCK), actuelle université catholique du Congo (UCC), il est allé poursuivre ses études à l’Université de Montréal au Canada, où il sortira docteur en  théologie pastorale.

Revenu au pays, il sera nommé professeur de théologie dans plusieurs grands séminaires du pays dont celui de Lubumbashi et à l’Université catholique du Congo (UCC), mais aussi secrétaire de la Commission épiscopale pour la doctrine de la foi de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

Ensuite, il est nommé secrétaire général de la CENCO, poste qu’il a assumera jusqu’à sa nomination en qualité d’évêque du diocèse de Kilwa-Kasenga où il s’est distingué dans la théologie pratique en résolvant plusieurs conflits communautaires notamment, entre les bantous et les pygmées.

En tant qu’évêque, il a été coordinateur de la Commission interdiocésaine pour la justice et la paix de la province ecclésiastique de Lubumbashi et président de la Commission épiscopale pour la doctrine de la foi de la CENCO.

Mgr Muteba est également président du Conseil d’administration de l’Université catholique du Congo. Depuis le 30 novembre 2020, il est administrateur apostolique du diocèse de Kamina. ACP/CL/Fmb/May