830.164 candidats participent aux épreuves hors-session de l’examen d’État, édition 2020-2021, en RDC

0
471

Kinshasa, 12 juillet 2021 (ACP).-Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Pr Tony Mwaba Kazadi, a procédé lundi, à partir de la ville de Mbanza Ngungu, dans la province du Kongo central, au lancement solennel des épreuves hors session de l’examen d’État édition 2020-2021 sur l’ensemble du territoire national.

Le ministre a annoncé, à cette occasion, que 830.164 candidats pour le cycle long, répartis dans 2.456 centres de passation des examens, participent à ces épreuves hors-session, sur toute l’étendue du territoire national. A ces derniers, a-t-il poursuivi,  il faut ajouter la participation de 5.738 candidats du cycle court, disséminés dans 296 centres de passation des examens. Selon les statistiques données par le ministre de l’EPST, il y a une grande amélioration surtout du côté de la participation des filles.

A une question lui posée concernant la grève des chauffeurs à Kinshasa, le ministre Tony Mwaba a reconnu la perturbation causée par cet incident sur le début des épreuves de  dissertation. « C’est la raison pour laquelle il a été accordé l’accès aux élèves arrivés en retard dans différents centres de passation des examens », a-t-il déclaré, satisfait de l’effectivité de la tenue de ces épreuves hors session.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du gouverneur du Kongo central, Atou Matubuana, de la Secrétaire générale a.i. à l’EPST, Christine NepaNepa Kabala, et des hauts cadres du secteur éducationnel national, rappelle-t-on.

Après la cérémonie solennelle dans le Kongo Central, toutes les provinces du pays, à travers les gouverneurs ou leurs représentants, ont lancé à leur tour lesdites épreuves, avant d’effectuer le traditionnel tour des salles, pour s’imprégner du déroulement des examens :

43.766 finalistes prennent part aux épreuves au Kongo Central

Quarante-trois mille sept cent soixante-dix (43.766) élèves, dont 18.953 filles, prennent part aux épreuves hors-session de l’édition 2020-2021 de l’Examen d’Etat pour les trois provinces éducationnelles du Kongo Central, selon les données statistiques livrées par le directeur provincial de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST)/Kongo Central 2, Lambert Mbadu Muanda, lors du lancement de ces épreuves lundi, à Mbanza-Ngungu.

Sur les 43.766 inscrits, a-t-il noté, la province éducationnelle du Kongo Central 1 a inscrit 26.145 candidats dont 12.392 filles poir 68 centres, la province éducationnelle du Kongo Central 2 quelque 11.073 inscrits dont 4.115 filles pour 43 centres et la province la province éducationnelle du Kongo Central 3 avec 6.548 candidats pour 2.445 filles.

Dans l’analyse de ces données par rapport à celles de l’édition 2020, Lambert Mbadu a relevé une légère augmentation de 227 candidats, soit 0,05% alors que le taux d’accroissement par édition se situe généralement entre 3 et 6%.

Il a salué la volonté réformatrice et l’engagement clairement affichés en faveur du redressement de l’école congolaise par le ministre de l’EPST, Tony Mwaba Kazadi, qui a lancé ces épreuves hors session lundi, à Mbanza-Ngungu, en présence du gouverneur de la province du Kongo Central, Atou Matubuana Nkuluki.

Le ministre Tony Mwaba, qu’accompagnaient du gouverneur Atou Matubuana ainsi que des autorités éducationnelles de la province du KC, a visité deux centres de déroulement des épreuves à Mbanza-Ngungu, dont l’institut Nsona-Nkulu et le lycée Bankazi.

Sankuru : le gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi lance la session

Au Sankuru, le gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi a, au nom du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, lancé, lundi, les épreuves hors session (dissertation) de l’examen d’État, édition 2020-2021 au lycée Dikongelo, à Lodja, pour le compte de sa province éducationnelle, avant d’encourager les élèves candidats à faire preuve de maturité. « Les matières au sein desquelles viennent les questions, son souvent celles que les élèves ont vu en classe », a-t-il dit.

Selon l’Inspecteur principal provincial (IPP) adjoint en charge de l’enseignement primaire, Rudolph Lonyembo, la division provinciale Sankuru 1 comprends 11741 candidats régulièrement inscrits repartis dans 37 centres.

Près 600.000 finaliste du secondaire inscrits  dans le Haut-Katanga

Dans le Haut-Katanga, plus au moins 600.000 finalistes du secondaire, repartis dans 126 centres, ont passé lundi, l’épreuve de dissertation dans le Haut-Katanga pour l’année scolaire 2020-2021, lancée par la ministre provinciale de l’Education de cette entité, Prudence Kabange, à l’école Rocher des âges, dans la commune Annexe à Lubumbashi.

Après avoir  rendu hommage au Président de la République et au gouverneur de la province pour les efforts fournis afin que les épreuves se passent dans des meilleures conditions, malgré la présence de la COVID-19, elle a exhorté les finalistes à se mettre résolument au travail, afin de produire des bons résultats.

Auparavant, la ministre de l’éducation et sa délégation s’étaient rendues dans différents centres pour se rendre compte du bon déroulement des épreuves, dans le respect de mesures barrière contre la COVID-19.

A l’intérieur de cette province, le maire de Likasi, Petwe Kapande Idesbald, a procédé le même jour au lancement des épreuves hors session de l’examen d’État, édition 2020-2021, dans sa ville, de même que le Maire André Kapampa Kamwaya, pour la ville de Kasumbalesa.

Pour cette dernière entité, 2814 candidats prennent part à cette session avec un taux de 45% de participation féminine. Ils sont repartis dans 5 centres avec 4 sous-centres.

14.830 candidats inscrits dans la province du Kwilu

Dans le même cadre, le ministre provincial en charge de l’Intérieur et de sécurité du Kwilu, représentant le gouverneur de province, Joachim Kumarer, a lancé, lundi, au complexe scolaire Heiwa, dans la ville de Bandundu, chef-lieu de province, des épreuves hors-session de l’examen d’Etat édition 2020-2021, pour

14.830 candidats inscrits dans la province éducationnelle du Kwilu 1, dont 4.119 inscrits dans la ville de Bandundu.

Le ministre Kumarer accompagné du président de l’Assemblée provinciale/Kwilu, Donald Sindani, a visité 4 centres à titre symbolique parmi les 15 organisés dans  cette ville.

Tshopo : le gouverneur a.i Maurice Abibu donne le coup d’envoi des épreuves

Quant à la province de la Tshopo, le gouverneur a.i , Maurice Abibu Sakapela Bin Mungamba, a donné le coup d’envoi, lundi, à l’Athénée de Kisangani, de l’Examen d’Etat hors-session édition 2020-2021 dans la province éducationnelle de la Tshopo I.

Dans son discours technique, François Xavier Kukwabo, l’inspecteur principal provincial a.i  de cette province éducationnelle, a indiqué que pour cette édition 2021, 15.000 finalistes, dont 6025 filles sont attendus dans 50 centres que compte la province éducative.

La ville de Kisangani a 42 centres et huit (8) répartis dans les territoires de Banalia, Bafwasende et Ubundu.

Par ailleurs, le directeur de la  province éducationnelle Tshopo I, Narcisse Mukweka Kashala, conscient du contexte particulier de la pandémie à Covid-19, a invité les chefs de centre au respect strict des clauses d’engagement sur l’honneur librement signé pour le bon déroulement des épreuves, dans le respect des mesures barrières.

Le vice-gouverneur du Sud-Kivu lance les épreuves pour plus de 50.000 candidats admis

Dans le Sud-Kivu, le  vice-gouverneur Marc Malago Kashekere a lancé solennellement les épreuves hors session de l’examen d’Etat à l’Institut Nyalukemba, dans la commune d’Ibanda, à Bukavu.

Il a exhorté les candidats à faire preuve de discipline, de concentration et de confiance en soi pendant le déroulement de ces épreuves.

Le vice-gouverneur a invité les uns et les autres à tout mettre en œuvre pour barrer la route à la propagation de la Covid-19 dans la province du Sud-Kivu.

Plus de 50.000 candidats participent aux épreuves sur l’ensemble de la province, a annoncé la ministre provinciale en charge de l’enseignement primaire, secondaire et technique, Mme Geneviève Mizumbi Namutondo .

Parmi ces candidats, la province éducationnelle Sud-Kivu I compte plus de trente mille (30.000) candidats dont 19.456 filles et 16.549 garçons. A la province éducationnelle Sud-Kivu II, il y a 13.886 candidats, alors que la province éducationnelle Sud-Kivu III en compte 4.5OO candidats.

Les frais de participation à l’examen d’Etat ont été fixés à  vingt-cinq (25$) dollars Us payables en franc congolais par candidat, selon l’arrêté du gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi.

Nord-Kivu : 59.387 finalistes présents à la passation des épreuves

Le vice-gouverneur policier de la province du Nord-Kivu, le commissaire divisionnaire principal Jean-Romuald Ekuka Lipopo, a lancé à l’Institut Metanoia de Goma, ces épreuves hors session auxquelles 59.387 candidats finalistes sont attendus dans les 181 centres éparpillés à travers les villes et les territoires, en plus du centre de l’école consulaire de Kigali, au Rwanda.

Il a souhaité voir tout un chacun réussir à la grande session et, ainsi, honorer les parents et les enseignants qui s’adonnent à ce que la jeunesse bénéficie d’un enseignant censé les rendre capables de prendre le relevé des dirigeants actuels.

La Province éducationnelle du Nord-Kivu I, basée à Goma a près de 19.000 candidats finalistes, contre 26.000 récipiendaires recensés dans le Nord-Kivu II, dont le siège est à Butembo, pendant que dans le Nord-Kivu III, siégeant à Walikale, on compte 13.000 candidats.

Environ 4000 élèves attendus à Beni

Pour sa part, le maire policier de la ville de Beni, le commissaire supérieur principal Muteba Kashale Narcisse, a lancé officiellement, lundi, la session préliminaire des Examens d’État à l’Institut de Beni , devant plusieurs autorités éducationnelles et administratives.

Plus de 4.000 élèves finalistes répartis dans 9 centres prennent part à ces épreuves. Le nombre d’élèves a augmenté, contrairement aux années précédentes marquées par  l’insécurité qui gangrène les entités environnantes de Beni.

 Dans le territoire de Lubero, l’Administrateur militaire du territoire , le Colonel Donat Ndonda Mandongo, a donné le coup d’envoi, lundi, à Mulo, des épreuves préliminaires des examens d’État 2021 et  promis une récompense exceptionnelle au lauréat du territoire de Lubero, pour l’édition qui vient de commencer.

Le Colonel Ndonda Mandongo a  rassuré que toutes les dispositions ont été arrêtées pour que ces épreuves se déroulent en toute tranquillité.

16.406 finalistes du secondaire pour le Lualaba

Du côté du Lualaba, 16.406 élèves finalistes du secondaire, dont 9.351 garçons et 7.055 filles, répartis dans 48 centres, prennent part à la session de l’examen d’État, édition 2021, dont le coup d’envoi a été donné par le gouverneur intérimaire Fifi Masuka, à partir de l’Institut technique de Mutoshi.

Accompagnée des responsables de l’enseignement du Lualaba, elle a fait le tour de certains centres d’examen, notamment le Lycée Mwanga et l’école Salvatore.

Le  Kasaï Oriental 1 aligne 18.500 finalistes

Dix-huit mille cinq cents (18.500) élèves finalistes inscrits de la province éducationnelle du Kasaï Oriental 1 , dont 6169 filles, effectif comptant pour les cycles long et court, participent aux épreuves de la hors-session de l’examen d’Etat (EXETAT), 2020-2021.

L’inspecteur principal provincial de cette entité d’enseignement, Richard Ngala Mambingo, l’a fait savoir lors de la cérémonie du lancement de ces épreuves organisée, lundi, au collège épiscopal Dibwa Dia Buakane et présidée par la gouverneure intérimaire du Kasaï Oriental.

Il a aussi, précisé que la province éducationnelle du Kasaï Oriental 1 organise 65 centres d’examen, dont 44 dans la ville de Mbujimayi, et 21 centres disséminés à travers les sous-divisions de l’intérieur notamment de Tshilenge1 (5 centres), Tshilenge2 (6 centres), Katanda 1 (3 centres), Katanda2 (3 centres) et Lupatapata (4 centres).

Avant de donner le coup d’envoi de ces épreuves, Mme Jeannette Longa Muswamba, gouverneure intérimaire du Kasaï Oriental a rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour ses efforts inlassables en faveur de la paix, permettant l’organisation de ces épreuves.

A cette occasion, elle a invité les candidats finalistes de cette partie de la RDC notamment, de la province éducationnelle du Kasaï Oriental 1 et ceux du Kasaï Oriental 2, d’être sereins pour défendre l’honneur de cette partie du territoire national.ACP/CKM